Un incendie de pylône prive une zone de réseau Base

Vous l’avez probablement aperçu dans la presse, un pylône de la RTBF à Wavre a été incendié ce dimanche 25 mai 2014. Outre les gros problèmes que cela pose pour la TNT, le DAB et la FM de la RTBF, cela a eu aussi un impact pour d’autres chaines.

[google_maps id= »43028″]

L’opérateur Base a aussi été touché par cet incendie. Cela fait penser à l’incendie qui avait touché le château d’eau Streekbaan à Koningslo en août 2013. À l’époque, l’opérateur avait déjà souffert de gros problèmes dans tout le nord de Bruxelles et sa périphérie, ainsi que l’opérateur Mobistar dans une moindre mesure.

Cette fois-ci, c’est les zones de Tervuren, Overijse, Wavre, Ottignies et Louvain-la-Neuve qui sont impactées par la panne. L’opérateur parle d’appel impossible dans la région.

https://twitter.com/BASE_Company/status/470481015316942848
https://twitter.com/BASE_Company/status/470481120627552256

Mais pourquoi un incendie d’un seul site d’antenne peut-il priver toute une région de réseau mobile ?

Un réseau mobile se compose d’un certain nombre d’équipements qui portent des noms différents en fonction de la génération, mais dans la majorité des cas ont la même fonction.

Kathrein 80010699 PhotoLe premier point est l’antenne elle-même, un boîtier mit sur un bâtiment ou un pylône qui émet l’onde vers l’utilisateur ou qui capte le signal émis par celui-ci que cela soit son téléphone mobile, sa tablette, sa clé 3G ou les équipements intégrés.

Ensuite, nous avons l’équipement qui va gérer cette antenne et qui assurera la connexion entre le « réseau » de l’opérateur et le réseau de téléphone mobile à proprement parler.

Une fois passé cet équipement, le signal va devoir transiter par différents moyens pour se connecter aux équipements internes à l’opérateur qui va gérer de façon plus globale le réseau. Cette interconnexion peut se faire de trois façons

  1. Sur une ligne louée et les bonnes vieilles paires de cuivres
  2. Sur fibre optique
  3. Sur faisceau hertzien

Si les deux premiers ont besoin de travaux de génie civil pour la connexion physique du câble, le 3e se base sur des antennes qui pointent les unes vers les autres. Si au niveau flexibilité cela semble plus facile, cette technique va faire en général transiter le signal de site d’émission en site d’émission jusqu’à un point de concentration où il pourrait alors passer sur un autre moyen de connexion.

A voir les problèmes qu’à subit ce dimanche Base, et la grande concentration de faisceau hertzien sur le pylone de la RTBF, ce point semblait être un point centrale pour l’opérateur.

Sans connaitre les détails de ce site, celà pourrait être deux types de centralisation. Soit le passage obligé de tous les signaux par ce pylône pour la région, soit par l’installation à ce pylone du système informatique qui gère la région.

Update du lundi 26 mai 2014, l’image suivante extraite du site de Base confirme ce point central.

RTBF pylone

Carte des sites d’antennes ayant un permis dans la région impactée

Carte zone Tervuren Louvain-la-neuve

La dernière information de Base

https://twitter.com/BASE_Company/status/470660966506831872

https://twitter.com/BASE_Company/status/470926644296052736

L’opérateur explique sur son site via deux pages le problème et assure le suivi :

 

Un retour partiel

https://twitter.com/BASE_Company/status/470947608090124288

https://twitter.com/BASE_Company/status/471201006240673793

Mardi 27 mai après-midi

https://twitter.com/BASE_Company/status/471282763547824128

https://twitter.com/BASE_Company/status/471282836658720768

 

Un retour complet

Base Company annonce qu’après environ 72h, le réseau est à nouveau opérationnel.

https://twitter.com/BASE_Company/status/471566397353787392

Merci à Jessica Dussart pour l’illustration de l’article.


One Comments

  • massin

    26/05/2014

    Triste mais on ne peut plus ce passer du gsm donc si pas réparé vais chez la concurrence

    Reply

Laisser un commentaire