En quoi consiste le partage de réseau de MWingz pour Orange et Proximus ?

Publié par Jonathan Estevez le

En juillet 2019, Proximus et Orange ont annoncé qu’ils allaient partager leurs réseaux mobiles. Cela se concrétisera lors de la signature de l’accord définitif dans le cadre du “Ran-Sharing”.

Ce qui est concerné :

  • La connexion entre le réseau fixe et les sites d’antennes
  • Les installations techniques sur les sites d’antennes
  • Les antennes 
  • La « location » des sites

Ce qui n’est pas concerné :

  • Les bandes de fréquences, chaque opérateur gardant son propre signal et sa puissance
  • Le cœur de réseau

Ce partage ne se fera pas du jour au lendemain, surtout que le choix de l’équipementier Nokia a été fait. Cela se fera par étapes et par zones.

En pratique, des groupes d’environ 40 sites sont formés. Cela deviendra “une zone”. Proximus et Orange auront chacun 20 sites qu’ils géreront. 

Un seul des deux

Dans la liste retenue, certains sites n’ont qu’un des deux opérateurs qui étaient présent. Dans ce cas, pour l’autre, cela sera une amélioration de la couverture. Donnant lieu potentiellement à une amélioration de la capacité en fonction de la situation préalable.

Une fusion de deux sites proches

Un cas fort similaire est celui où un seul opérateur était présent, mais où le second opérateur était présent sur un site très proche. Les deux seront fusionnés, ce qui entraînera une modification possible du service qui sera offert aux utilisateurs proches. Certains verront une amélioration, tandis que d’autres une détérioration. Cela concernera souvent qu’une toute petite partie des clients de la zone.

Déjà les deux

Il reste le cas où les deux opérateurs étaient présents, mais où on ne retrouvera plus qu’une fois les équipements. Un des opérateurs deviendra celui “en charge” du site.

Ici, comme dans le cas précédent, de petites modifications dans la réception du signal, car si les deux opérateurs étaient présents, la configuration des antennes n’était pratiquement jamais la même.

Le final

En règle générale, une zone verra une augmentation du nombre de sites pour au moins un des deux opérateurs. Le nivellement se fera par le haut et peu, voire pas du tout, par le bas.

Les opérateurs annoncent d’ailleurs un gain en termes de consommation d’énergie de 20% par rapport à la situation précédente.


Jonathan Estevez

J’aime les nouvelles technologies, au point d’avoir fait de ma passion mon métier en étant « System Administrator ». Ma vie en Hastag ? #Geek #ICT #Telecom #Mobile #Smartphone #4G #Android #iOS #Windows #MacOS #Belgium #Brussels

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.