Browse Tag

Android

Android KitKat sur le Nexus 5

Ce nouvel article est consacré à l’interface du Nexus 5. Entre réelles nouveautés d’Android KitKat, et les bons côtés d’un Android pur.

Les premiers pas sur le Nexus se font toujours sur le « bureau ». Endroit réunissant les raccourcis, les widgets et les accès au menu. L’aspect général est pur, fini le fond noir sous la barre de statut ou la barre des boutons Android.
Bureau Nexus 5
Le menu est très léger. Les onglets pour le choix entre applications et widgets à disparu, ainsi que l’icône pour l’accès au Play Store. Seules les applications sont dorénavant affichées. L’accès aux widgets se faisant par un appui long sur le bureau. Menu donnant également accès  au choix du fond d’écran et aux paramètres.

Launcher Android KitKat Nexus 5 Accès Widget

À l’image du menu de recherche sur iOS, Google Now se trouve maintenant comme bureau tout à gauche. L’accès par le bas de l’écran restant aussi valable.Passage bureau à Google Now
La généralisation de l’accès au menu par un glisser gauche se généralise clairement dans Android KitKat. La majorité des applications natives ont déjà ce format.
Menu Google EarthAutres nouveautés qu’apporte KitKat, le framework dédié à l’impression. Une partie des applications Google l’intègrent déjà.
Il est compatible avec Google Cloud print et avec le service d’impression d’HP. Nul doute que d’autres marques viendront vite avec leurs modules compatibles.

Impression Android KitKat Google Cloud Print

Dernières petites fonctions intéressantes, l’utilisation de Google pour identifier l’appelant.

Identifiant de l'apellant

 

Les nouveautés sont nombreuses, allant de l’amélioration cosmétique à la réelle nouveauté.
D’autres informations suivront dans les prochains jours sur ce Nexus 5 et Android KitKat.

Mes autres articles sur le Nexus 5

 

 

Quelques photos avec le Nexus 5

Voici quelques photos que j’ai réalisées ce dimanche 3 novembre à Bruxelles avec mon tout nouveau Nexus 5. Les photos sont toutes réalisées avec un réglage automatique à l’aide de l’application « appareil photo » par défaut d’Android KitKat. Sans aucun traitement ni compression.

En extérieur nuageux

La première ou le résultat est plus que satisfaisant avec une bonne luminosité.
Totem SNCB gare du Nord

Ici devant le CCN, étrangement la photo est bien plus sombre. La luminosité en auto. Il suffit de décaler de quelques degrés pour en avoir une directement plus claire.
CCN

Peu de temps après, directement depuis un quai de la gare de Bruxelles Nord.
Gare du Nord

 

Japan Expo

Ensuite, j’ai passé une partie de la journée de la Japan Expo. Voici quelques photos en intérieurs dans des conditions souvent limites avec un smartphone normal.

Japan Expo

Japan Expo

 

En extérieur avec un ciel un peu plus bleu

L’après-midi, lors du retour, quelques photos dans le quartier de tour & taxis.

La tour Upsite.
Tour Upsite

Un feu de signalisation pour cycliste.
Petit feu cycliste

Une vue de l’allée verte côté canal.
Allée verte côté canal

Sombre

Ensuite en début de soirée, une vue de bâtiments BNP Paribas Fortis avec un soleil ayant déjà presque entièrement disparu.

Bâtiment BNP Paris Fortis

Et enfin une photo d’une bouteille d’eau. Entièrement dans le noir avec uniquement le flash.

Bouteille Chaudfontaine dans le noir

 

Mon avis sur le capteur du Nexus 5

 

Si je devais résumer, « LG » et « Google » ont clairement fait le bon choix en ne continuant pas dans la guerre des pixels. Ils se concentrent sur la qualité des pixels avant la quantité. Un peu à l’image des iPhone qui reste aussi avec un capteur de 8Mpix. Je dois bien avouer que la nécessité d’avoir un appareil photo compact va probablement disparaitre avec ce Nexus 5.

Découverte du Nexus 5

Depuis ce samedi 2 novembre 2013 à 10 h 13, je suis l’heureux possesseur d’un Nexus 5.

View this post on Instagram

Et voilà #nexus5

A post shared by Tibius (@tibius) on

Rapidement, le packaging est très proche de la Nexus 7 FHD. Une boite bleue contenant le Nexus, un chargeur USB, un câble USB, une pointe pour ouvrir le compartiment micro-sim et un petit guide papier de démarrage rapide.

Après avoir introduit ma carte micro-sim, je lance le Nexus 5. Le démarrage est un peu lent. Mais il s’agit du premier, les suivants sont bien plus rapides. Lors du passage dans les menus de configuration, il voudra absolument faire une mise à jour de 133 Mo. Une fois fait, il redémarre et je peux enfin l’utiliser.

Deux choses me sautent directement aux yeux, un écran qui donne vraiment bien et une rapidité époustouflante. Android KitKat participe probablement à cette amélioration et cette capacité logicielle. On rajoute à cela une légèreté du téléphone et un contour de l’écran assez minimaliste.

Les premiers retours que j’ai eus sur l’aspect matériel lui donnent vraiment un aspect pro, même pour un fan d’iPhone. Autant au niveau logiciel que matériel. Cela reste toutefois du plastic, mais l’arrière mou, légèrement plus mou que celui de la Nexus 7 FHD n’y est pas étranger.

Au niveau APN, les quelques tests que j’ai effectués m’ont positivement surpris. Par exemple cette photo faite dans un noir total. L’éclairage venant exclusivement du flash du Nexus 5.

IMG_20131102_185228

 

Pour ce qui est de la batterie, d’expérience se faire un avis avant la fin de la première semaine n’a pas de réel intérêt. J’ai beaucoup joué avec l’appareil aujourd’hui, et il a tenu jusque 19 h. La charge initiale était e de 65 % environ.

Nexus 5 GoogleDécouvrez des exemples de photos du Nexus 5 dans un second article

 

iOS je t’aime, mais j’aime plus Android

AndroidNous sommes vendredi, le jour où je publie un avis. Cette semaine, mon avis sera consacré à ma préférence d’Android pour une tablette malgré de gros points positifs pour iOS et les iPad. Comme tout avis, il est totalement subjectif ayant comme base les besoins, les attentes et mes envies.

Il y a quelques mois, j’ai fait l’acquisition d’un iPad mini. Celui-ci devait être le remplaçant de ma Nexus 7, première du nom. Nexus 7 ayant eu un problème et étant retourné en réparations. Voir mon article « J’ai testé pour vous : la réparation de ma Nexus 7 par Asus ». J’utilisais cet iPad mini pour redécouvrir le monde d’iOS. Mais force est de constater que je n’accroche clairement pas. Voici les six principales raisons de mon retour sur une tablette Android avec la Nexus 7 FHD (2013). Keep Reading

Acheter maintenant un smartphone, une tablette ou un ordinateur ?

La période entre septembre et décembre est souvent la plus creuse. Un grand nombre de produits arrivent à leur date de « péremption » dans le commerce. Certains après 6 mois, d’autres après 1 an. Se posent alors la question de savoir si c’est le bon moment pour acheter.

On me demande assez souvent depuis la rentrée si c’est le bon moment d’acheter des smartphones, des tablettes ou des ordinateurs. Voici un résumé de mon discours qui n’a rien de scientifique et n’est qu’un avis totalement subjectif sur la question. Vous voilà prévenu 😉 Keep Reading

Quel changement avec Android 4.2.2 sur le Sony Xperia Z build 10.3.A.0.423

Sony a lancé le déploiement d’Android 4.2.2 sur le Sony Xperia Z le 25 juin. Le build 10.3.A.423 apporte un certain nombre de changements. Qu’il s’agisse de changement cosmétique ou d’améliorations liés à Android 4.2.2. En voici un petit résumé de celle constatée.

Android 4.2.2 sur le Sony Xperia Z

Nouveau Lockscreen

Le lockscreen accueil un look bien plus sympa. Et supporte en plus les widgets.

LockscreenNouvelles icônes pour les opérations rapides

Les icônes d’activation et de désactivation rapide accueillent maintenant la légende de ce qu’elles représentent.

Bouton

Un fond plus clair

Les barres de notifications continuent de changer de couleur. Elles sont maintenant gris clair et très transparentes lorsque vous affichez vos bureaux.

Homescreen
Le bureau avec widget, dossier et raccourcis

Des copies d’écran par bouton

Dorénavant, fini les copies d’écran avec le bouton « on/off » et la sélection à l’écran de l’option. Il faudra dorénavant utiliser la fonctionnalité en appuyant de façon simultanée sur « on/off » et volume vers le bas.

Menu éteindre

my Xperia

Une nouvelle fonctionnalité pratique permettant de localiser, faire sonner ou de verrouiller votre téléphone à distance. Rendez-vous sur myxperia.sonymobile.com via votre navigateur. Et dans « Réglages > Xperia > MyXperia » pour l’activer sur votre Smartphone.

my Xperia

L’absent

On notera l’absence de photosphère 360, une fonctionnalité de l’application photo native d’Android 4.2

Conclusions après la mise à jour d’Android 4.2.2 sur le Sony Xperia Z

Outre les changements cosmétiques, la réactivité semble bien plus grande sur les différentes interfaces. Restera à voir l’impact sur la batterie par exemple. D’autres changements indirects sont aussi à prévoir, comme celles des nouvelles fonctionnalités dans les applications offertes qu’à partir d’Android 4.2.

Bon amusement avec votre Xperia Z

Yahoo météo, un widget météo lié à Flickr

J’ai changé récemment le launcher de mon Sony Xperia Z. N’ayant plus de widgets météo, j’ai installé celui offert avec « Yahoo météo ». Cette application à la particularité de mettre comme fond de widget, des images liées à la météo du moment et montrant des lieux de la ville choisie.

Le widget existe sous trois formats.

  1. 1×1 avec une petite icône indiquant la météo, la température et la localisation
  2. 2×2 avec en plus la date, l’heure, les températures maximales et minimales attendues, un petit texte décrivant la météo ainsi qu’une image de fond.
  3. 4×2 a comme différences d’indiquer en grand l’heure et d’avoir à nouveau l’icône représentant la météo actuelle.

Sony Xperia Z - 3 widgets

La particularité de ce widget est de se baser sur Flickr pour afficher des images de fond en rapport avec la météo et le lieu. Il faut pour cela que l’image soit sélectionnée dans un groupe sur Flickr.
Plus d’informations sur : http://www.flickr.com/groups/projectweather/

L’application et le widget sont disponibles pour Android. Mais l’application est elle aussi disponible sur iOs.

Voici ce que ça donne sur mon Sony Xperia Z avec le launcher Nova.

Sony Xperia Z

Et voici sur la Nexus 7.

Nexus 7

Yahoo Météo
Yahoo Météo
Développeur: Yahoo
Prix: Gratuit
Nova Launcher
Nova Launcher
Développeur: TeslaCoil Software
Prix: Gratuit
Yahoo Wetter
Yahoo Wetter
Développeur: Yahoo
Prix: Gratuit

Les bureaux de mon Sony Xperia Z

Voici un microarticle présentant les bureaux de mon Sony Xperia Z.
Pour comparer, je vous propose de lire l’article de Thibaudd sur les springboard de son iPhone : What on my Springboard

Le bureau principal

Premier bureau
Mon écran principal se compose de :
– 3 widgets (Météo, horloge et gestion d’alimentation)
– 4 raccourcis d’applications
– 4 dossiers d’applications

Le widget météo ouvert

Screenshot_2013-06-10-14-00-29

Le widget connectivité ouvertScreenshot_2013-06-10-14-00-44

Le dossier réseaux sociauxSocial network

Le dossier musiqueMusique

Le dossier Google

Google

Le dossier Sony

Sony

Mon second bureau avec des applications plus secondaire

Deuxième bureau

iPad, Android, Windows RT ? Quelle tablette choisir ?

iPad Android WindowsRTDans la lignée de l’article « iPhone, Nexus, Lumia et moi ? Quel smartphone choisir ? » de « Thibaudd », j’écris ce petit article concernant la recherche d’une tablette pour mon travail, mon choix se fera entre un iPad, une Android ou une Windows RT.

Les besoins ?

L’accès à un système d’achat d’eBooks, avoir une bonne batterie et un écran de bonne qualité avec une préférence pour un modèle de 10 pouces.

Les éventualités à tenir en compte

Ma société développe actuellement une application sur iPad. Elle pourrait m’être utile, mais n’est pas forcément une nécessité première. Sachant que l’iPad a le prix le plus élevé. Ce ne serait que la raison pour justifier ce choix.

La seconde éventualité est qu’elle pourrait me servir au quotidien dans mon travail de System Administrator, pour me donner accès aux informations disponibles principalement via des sites intranet ou des fichiers Microsoft Office sur un Sharepoint.

iPad

2012-ipadrd-step1-black

La tablette d’Apple est probablement à un avantage, du moins dans un premier temps. Il permet l’accès à diverse boutique d’eBook, comme celle d’Amazon, j’ai nommé Kindle.
Il a aussi l’avantage d’être connu pour avoir un très bon écran, une bonne autonomie et probablement d’avoir un des plus larges choix d’application. Il a aussi pour lui d’avoir déjà plusieurs applications de mon entreprise disponible. Et de façon plus externe, c’est probablement la plateforme que je connais le moins en détail, et je pourrais l’apprendre bien plus en profondeur.

Android

Nexus10

Les différentes tablettes tournant sous Android ont plusieurs avantages. Les premiers sont bien sur le prix plus petit et l’ouverture sur le monde. La boutique d’Amazon est bien sûr aussi disponible et un certain nombre de tablettes offrent de très bons écrans.
Ma société à déjà l’une ou l’autre application et probablement d’autre dans le futur. Nous avons qu’une seule tablette Android dans la société et il faut bien avouer qu’elle est moins demandée aussi. Mais certains modèles offrent des fonctionnalités intéressantes, comme une Galaxy Note avec son stylet.

Windows RT

Microsoft Surface

Il faut l’avouer, j’ai penser à une tablette Windows RT que bien après les deux précédents. Sachant qu’en premier elle n’embarque par d’application de ma société, c’est un grand désavantage. Pourtant du côté des points positifs on retrouve un environnement un peu plus proche du monde professionnel et surtout offre la suite Microsoft Office RT. De quoi me servir un peu plus par exemple pour éditer les fichiers se trouvant sur un Sharepoint.

Que faire ?

C’est rare, mais je crois qu’il n’y aura aucune tablette pouvant répondre à tous besoins de façon pratique et utile. La question se pose probablement de savoir sur quoi je vais faire une croix et donc qu’elle sera le choix final.

Update du 13 juin
Voici mon choix final : J’ai choisi ma tablette pour le travail, la Microsoft Surface

Android : Plus d’ouverture et de choix. La sécurité plus problématique.

android_nameLe système d’exploitation Android est une création d’une société portant le même nom, que Google a rachetée en aout 2005. Depuis, le projet est open source et est dirigé par Google. Ce système d’exploitation est à ne pas le nier, de grands points communs avec son concurrent  iOS.

logo_googleContrairement à Apple, Google développe un système d’exploitation qui est mis à dispositions des constructeurs. Certains comme Samsung et HTC respectent des règles dictées par Google. Ils personnalisent avec leur surcouche constructeur et ont le droit de mettre le magasin d’application de Google (Google Play). C’est ce que fait par exemple Samsung, HTC ou Sony.
logo amazonD’autres comme Amazon récupère uniquement la partie open source du système comme basent à leurs propres systèmes autonomes. Ils mettent alors leurs propres magasins d’applications. Ce qui leur assure des rentrées financières supérieures avec les commissions qu’ils perçoivent avec celui-ci.

 

De par le faite que le logiciel soit fait par une entreprise, et le matériel par une autre. L’intégration est un peu moins poussée, tous se basent sur ce que propose Android avec quelques ajouts propre. Mais en contrepartie, les utilisateurs ont un plus grand choix de matériel. La marque et son image, un choix de taille, de fonctionnalités, et d’éventuels services ajoutés.
Par contre, ce niveau supplémentaire pose quelques problèmes aux impatients, chaque constructeur doit refaire l’intégration de la nouvelle version d’Android pour chaque téléphone, tablette et autres systèmes ayant Android comme OS. Cette nouvelle version est une perte d’argent pour le constructeur. Le constructeur se rattrapera sur l’image de marque qu’ils auront avec le maintien dans la dernière version d’Android au moins une partie du parc existant. De plus, le modèle Android se veut plus proche des opérateurs, et donc les opérateurs ont leurs mots à dire dans le moment ou est déployée cette mise à jour sur les modèles vendus sous leurs « références ». En pratique, un pays pourra recevoir une mise à jour, alors que dans d’autres pays, les acheteurs devront au mieux attendres de longs mois.

google-play-logoCette centralisation par Google au-dessus des constructeurs permet aux clients d’acheter des applications sur le Play Store, et pouvoir changer de marque de matériel et retrouver ses applications. Mais la contrepartie est la perte dans un certain nombre de cas de la logique du constructeur concernant la surcouche. Un petit temps d’adaptations sera nécessaire entre marques.

Android ayant une culture un peu plus ouverte qu’iOS ou même Windows Phone, ils permettent l’installation d’application ne venant pas d’un magasin d’application. Un exemple récent est la disparition de l’application Adblock du Play Store. Cela a eu comme résultats que l’équipe en charge de cette application la proposer directement sur son site et les utilisateurs peuvent l’installer manuellement après l’autorisation de l’installation d’application ne venant pas du store. Mais cette ouverture à un prix pour la sécurité. Google à un mécanisme vérifiant le code des applications, il est à la base moins poussé que celui d’Apple. Mais l’ouverture à l’installation d’applications venant de site internet potentiellement moins sûr doit se faire aux risques et périls de l’utilisateur. Cette option n’est clairement pas faite pour les gens ayant des données sensibles sur leurs appareils ou les gens ne sachant pas trop ce qu’ils font.

Cette grande ouverture du marché d’Android apporte aux développeurs leurs lots de problèmes. Cette énorme variante d’appareil impose aux développeurs de tenir d’un plus grand nombre de configuration matérielle. La taille d’écran, la puissance de la machine, les option disponible telle que le GPS, le Bluetooth … autant de raisons pour laquelle les applications technologiquement avancées sortent régulièrement en premier sur iOS et éventuellement ensuite sur Android. L’argent étant toujours ce qui dirige les choix des entreprises.

Prochain épisode : Windows Phone