iOS je t’aime, mais j’aime plus Android

AndroidNous sommes vendredi, le jour où je publie un avis. Cette semaine, mon avis sera consacré à ma préférence d’Android pour une tablette malgré de gros points positifs pour iOS et les iPad. Comme tout avis, il est totalement subjectif ayant comme base les besoins, les attentes et mes envies.

Il y a quelques mois, j’ai fait l’acquisition d’un iPad mini. Celui-ci devait être le remplaçant de ma Nexus 7, première du nom. Nexus 7 ayant eu un problème et étant retourné en réparations. Voir mon article « J’ai testé pour vous : la réparation de ma Nexus 7 par Asus ». J’utilisais cet iPad mini pour redécouvrir le monde d’iOS. Mais force est de constater que je n’accroche clairement pas. Voici les six principales raisons de mon retour sur une tablette Android avec la Nexus 7 FHD (2013).

1. Les notifications

IMG_0026La 7e version majeure d’iOS a apporté des améliorations aux systèmes de notifications. Toutefois, tout ce que j’utilise est protégé par un mot de passe. Dès lors, le système mis en place par Apple iOS est presque trop lourd à gérer et ne permet pas de rencontrer les besoins et les attentes.

Avec Android, le système est très simple quand l’appareil est verrouillé, seule l’icône de l’application sera affichée sauf configuration spécifique. Mais une fois déverrouiller, le centre de notifications d’Android m’offre toute l’information utile dont j’ai besoin et souvent en standard.

2. Le système push

Il faut l’avouer, le système de push est très bien exploité par les applications sous iOS. Toutes les applications pratiquement utilisent de façon assez bien finie. Mais ce qui me pose problème dans le puche façon iOS, c’est la non-disponibilité de l’information liée aux fameux push. Ouvrir l’application et devoir attendre que tout charge. Le temps nécessaires à la récupération des données est souvent interminable, mais nécessités d’avoir internet quand on consulte la notification, ce qui n’est pas toujours le cas, surtout avec une tablette avec uniquement le WiFi.

Avec Android, les applications récupèrent en général en même temps que la notification et le contenu de celui-ci. De quoi permettre une consommation de l’information sans forcement avec internet.

3. Les applications iPhone uniquement

iOS7 - Flickr - iPhoneL’environnement iOS est probablement celui qui a le plus d’application optimisée réellement pour les tablettes.  Mais il arrive que certaines ne soient pas développées pour ce format. Le système mis en place par Apple afin d’avoir accès aux applications iPhone est assez mauvais en terme d’usage. Il s’agit d’un zoom de l’application iPhone, qui garde le format, mais aussi le clavier de l’iPhone. Un résultat qui perd beaucoup en qualité d’usage, tout en permettant de ne pas avoir un résultat bizarre à l’écran.

Sous Android par contre, 99 % des applications s’adaptent tout simplement à un plus grand écran. Certes cela ne permet pas toujours d’explorer totalement l’espace supplémentaire offert, mais l’utilisation est souvent bien meilleure. Reste à voir si cette adaptation n’est pas un frein au non-développement d’application tablette dans un premier temps.

4. Le système de bureau

HomescreenAvec iOS, la vue par défaut est le springboard, une liste d’application agencée avec la possibilité d’avoir des dossiers et des écrans. Cela peut paraître très pratique, mais laisse peu de place à la personnalisation.

Sous Android par contre, il existe la même possibilité avec les dossiers et les écrans. Sauf qu’à la base, il s’agit uniquement de raccourcis. Mais la grande différence vient dans l’apparition des widgets qui permet d’afficher directement des informations ou de lancer des opérations d’un simple toucher d’écran.  Autres possibilités, celle d’installer des lanceurs alternatifs, qui offrent chacun une approche différente.

Une des fonctionnalités inutiles, mais indispensables d’Android est les widgets. L’utilité de certains widgets est souvent plus un gadget. Mais quel plaisir d’ouvrir sa tablette avec un beau widget vous montrant la météo avec en fond une belle photo de Flickr.

5. La double plateforme et les applications payantes

google-play-logoUn point qui m’ennuyait aussi, c’était la double plateforme. J’utilise un téléphone sous Android, actuellement le Sony Xperia Z. Un iPhone est totalement impensable pour tous les jours, j’en ferais peut-être un jour un article.

Le point problématique se situe dans deux choses, la première est la nécessité d’acheter éventuellement deux fois une application. L’autre point se situe dans la synchronisation des données et surtout des notifications.

6. La connectique

Le dernier point est probablement la connectivité spécifique de l’iPad. L’avantage de la Nexus 7 est qu’il utilise un port micro-USB. Ce qui me permet de le charger pratiquement partout sans avoir besoin de prendre un chargeur spécifique.

lightning


Laisser un commentaire