Browse Tag

3G

Distance de propagation des fréquences des réseaux mobiles

Fréquences - Par Jessica DussartDans mes précédents articles, je vous parlais des différentes fréquences utilisées dans les réseaux de téléphone mobile et de leurs propagations dans l’air jusqu’à l’intérieure des bâtiments. Il faut savoir que les fréquences en dessous du gigahertz se propagent bien mieux dans l’air et dans les bâtiments. C’est une des raisons qui a poussé Mobistar à déployer majoritairement son réseau 4G actuel en 800 MHz, de quoi avoir rapidement une très bonne couverture du territoire. Le 1800 MHz et le 2600 MHz viendront par la suite pour soulager où la demande est importante.

Après de nombreuses recherches, j’ai trouvé un certain nombre de chiffres sur la distance de propagation de chaque fréquence. Si chaque source a des chiffres différents, ils ont tous des bases communes du point de vue différence entre chaque fréquence. Keep Reading

Mobistar, un retour en force

Ces dernières années, Mobistar était la cible de nombreuses critiques envers la qualité de son réseau de téléphonie mobile, et principalement de son réseau 3G. Pour faire oublier cette mauvaise période, l’opérateur a préféré faire profil bas lors du lancement de la 4G en Belgique, promettant un lancement de son propre réseau avec une qualité qui sera directement élevée en terme de vitesse et de couverture. Keep Reading

L’Ordonnance 4G est approuvée à Bruxelles

Region FR RGBEn cette fin de mois de janvier, le parlement de la Région de Bruxelles-Capitale à approuver la nouvelle Ordonnance modifiant le cadre légal permettant le déploiement de la 4G dans la région. Il reste une petite étape avant qu’elle soit enfin effective, la publication au moniteur.

L’ordonnance en détails

Ordonnance A-466

Les normes d’émissions

La première partie de l’ordonnance concerne l’assouplissement de la norme d’émissions afin de permettre le déploiement de la 4G. Elle passera de 0,024 W/m² (3 V/m pour le 900 MHz) à 0,096 W/m² (6 V/m pour le 900 MHz).

Cet assouplissement va permettre aux opérateurs d’enfin offrir dans la capitale de l’Europe la dernière technologie en date. Qui pour rappel était la seule zone où cela n’était pas possible d’après les opérateurs. Mais cet assouplissement pourrait permettre aux opérateurs de légèrement aussi améliorer la couverture en 2G et 3G à certains endroits.

D’ailleurs Proximus le confirme ce lundi sur sa page facebook.

Proximus-Ameliorations-3G

Le permis d’environnement

Cette nouvelle ordonnance à d’autres aspects plus méconnus que le simple assouplissement des normes d’émissions. La région a décidé de changer une partie de la procédure administrative liée à l’obtention du permis d’environnement. Une nouvelle classe de permis va être créée (Classe ID). Elle sera fort proche de l’ancienne classe (Classe 2), mais aura comme point de différence une délivrance dans les 30 jours et plus dans les 60.

Le site de la région représentant le cadastre des antennes va être légèrement modifié afin d’être plus complet et de permettre aux citoyens d’introduire des remarques et des réclamations. Ce site reprendra également le rapport des experts ayant évalué la bonne application de l’ordonnance.

Comité d’experts

Comme cela avait été communiqué au départ, cette ordonnance va mettre sur pied une mission d’expert chargé d’évaluer la bonne mise en œuvre de la réglementation. Un rapport annuel sera remis annuellement au gouvernement bruxellois. Celui-ci sera aussi publié sur le site de Bruxelles Environnement.

Ce comité d’experts pourrait donc vraisemblablement remettre des recommandations afin d’adapter la réglementation et ainsi éviter le problème que vient de connaître pendant plusieurs années la région.

Cadastre des toits

Le quatrième point de l’ordonnance va imposer à la région de réaliser un cadastre des toits des bâtiments publics. Ce cadastre reprendrait les sites susceptibles d’accueillir des antennes pour les opérateurs et ainsi rendre plus facile le déploiement de la région. De quoi permettre également à la région d’avoir des rentrées d’argent supplémentaires.

Plus d’informations

Après 6 semaines chez Base, beaucoup de positif

Base Sim CardFin septembre, je passais de Proximus où j’avais une carte « Generation Connect » à Base avec son offre « Base Check ».
J’avais quitté il y a quelques années Base puis Mobile Vikings pour Proximus à cause de la 3G qui était très lente et peu rependue.

Mais voilà, après 6 semaines chez Base, je vous livre mon avis assez positif sur ce changement.

Le réseau

Le retard de Base sur la couverture du réseau a presque totalement disparu. Le signal reste régulièrement plus faible chez Base par rapport à Proximus. Mais sans jamais en manquer comme on pouvait l’avoir auparavant. Et niveau couverture, la qualité du smartphone peut avoir une énorme influence aussi là dessus.

Jamais d’attente interminable, la vitesse est suffisante même pour de la vidéo en HD. Pas de latence énorme lorsque l’on surfe sur internet. Si on lance des speedtest, la vitesse sera clairement un rien plus faible que chez Proximus. Toutefois, d’un point de vue de l’utilisation avec un smartphone, cela ne se ressent vraiment pas. Je peux tout utiliser comme avant.

Étant principalement à Bruxelles, la 4G n’est pas encore un argument pour moi. Et une fois qu’il le sera, les trois opérateurs seront probablement au coude à coude dans la capitale.

Concernant la consommation de mon smartphone, je n’ai pas vu une grande différence. J’ai au pire perdu 1 h d’autonomie certains jours par rapport à Proximus. Mais la plupart du temps, je garde une autonomie équivalente.

L’administratif

Pour la facturation, je n’ai rien à redire. Une facture claire, notifications par mail et par SMS (j’ai choisi l’e-facturation).
On peut y voir le détail complet, la liste des appels, des SMS, le total des sessions internet. Seul petit bémol, qui est peut-être plus une curiosité, l’absence de résumé sur le nombre de SMS envoyés ou sur le type d’appels.

Le négatif

En 6 semaines, le seul réel problème que j’ai eu c’est l’impossibilité d’envoyer une fois un SMS. Mais un redémarrage de mon smartphone a réglé le problème. Ce n’était donc pas forcément lié à Base.

Si en général je suis satisfait, ce qui me manque par rapport à Proximus, c’est l’équivalent de son application « Hello ». Chez Base, la seule solution est d’envoyer un SMS. Un SMS en retour vous informe de votre crédit data et minutes gratuites restantes. Heureusement, la fonction est facilement accessible par le menu de la carte SIM pour l’envoi du bon message.