Mobistar, un retour en force

Ces dernières années, Mobistar était la cible de nombreuses critiques envers la qualité de son réseau de téléphonie mobile, et principalement de son réseau 3G. Pour faire oublier cette mauvaise période, l’opérateur a préféré faire profil bas lors du lancement de la 4G en Belgique, promettant un lancement de son propre réseau avec une qualité qui sera directement élevée en terme de vitesse et de couverture.

Force est de constater qu’après une période de commercialisation de 15 jours, les promesses sont tenues. Les commentaires sur les réseaux sont en majorités positifs, des vitesses de téléchargement globalement élevées et des zones de couverture très étendues.

Quelques exemples de commentaires sur Twitter

https://twitter.com/Musabadiane/status/454359067583320064

Mais comment font-ils ?

Mobistar-4G-04-2014

Mobistar, au contraire des deux autres opérateurs, utilise en grande partie la bande de fréquences des 800 MHz, ce qui permet une couverture plus étendue ainsi qu’une meilleure pénétration des immeubles. Petit bémol, une partie des premiers smartphones commercialisés ne sont pas compatible avec cette bande de fréquence, mais uniquement le 1800 MHz à l’instar de l’iPhone 5, aucun problème avec l’iPhone 5C ou 5 S par contre.

Autre point mis en avant qui se vérifie sur le terrain, l’opérateur couvre principalement des zones ou l’intérêt est plus important que de mettre des sites d’antennes un peu au milieu de nulle part.

Lors d’une promenade dans la région de Neder-Ober-Heembeek, Haren, Machelen, Diegem, Zaventem, Vilvoorde et Peutie la comparaison est sans appel dans l’image ci-dessous, même s’il s’agit d’une comparaison non objective dans une zone donnée et avec des appareils différents.

4G Mobistar Base Sensorly

En pratique

Attendre le bon moment pour offrir une bonne expérience aux clients est un sacre pari. Après les problèmes réseau du passé, c’était probablement le meilleur moyen de revenir dans la course avec de sacrés arguments. Le client oubliant rapidement qu’ils ont dû attendre 18 mois en plus que s’il avait été chez Proximus. Mais si vous vous situez en région Bruxelloises ou dans certaines zones reculées, l’attente n’aura pas été si longue. Voir même aura été premier, Mobistar ne communique pas encore sur le sujet, mais leur présence dans la capitale est déjà énorme. Sans oublier l’obligation de couverture, liez à leurs licences 800 MHz de certaines communes oubliées des précédentes technologies.

Outre l’aspect technique, le côté commercial est très important, Mobistar semble l’avoir bien compris avec leur nouvelle offre prépayée Internet On Mobile, mais aussi l’augmentation des quotas data de leur forfait.

En conclusion, je dirais qu’ils ont tous les atouts afin d’obtenir un très bon avis des clients et probablement en récupérer certains partit à la concurrence. La limitation des contrats à 6 mois sera un bon argument et un risque réduit. Pourtant le chemin reste long afin d’obtenir une réelle couverture nationale. Et ce sont les derniers pour cent qui seront les plus durs à couvrir. Reste à voir qui sera le grand vainqueur de la 4G en Belgique.


5 Comments

Laisser un commentaire