La domotique au service du chauffage central

Voici plusieurs années maintenant que nous avons domotisé notre système de chauffage central. Il faut l’avouer tout de suite, notre but était clairement d’améliorer le confort. Toutefois, l’économie d’énergie et l’impact sur le portefeuille étaient également un but à atteindre dans la mesure du possible.

Dans l’article qui suit, je tiens à fournir diverses informations sur les possibilités de domotiser son chauffage basé sur ma propre expérience avec les bonnes choses, mais aussi les erreurs. J’aborderais la version idéale et les différentes possibilités intermédiaires en fonction de situations existantes.

Le cas que j’évoque concerne les systèmes utilisant des chaudières qu’elles soient au gaz, au pétrole, au bois ou tout autre système permettant de chauffer de l’eau qui circulera ensuite jusqu’à des chauffages situés dans différentes pièces.

Le cas idéal sera de mettre de la domotique dans un nouveau système de chauffage. Il sera alors plus facile de prendre toutes les bonnes décisions dès le départ. C’est le cas idéal que je vais décrire en premier.

Cas idéal de confort pour le chauffage

Le cas idéal aura d’abord des canalisations de chauffage allant de la chaudière à chaque radiateur de façon individuelle. Cela se fera par exemple via un tuyau sortant de la chaudière reliant un à plusieurs collecteurs (par exemple un par étage) et allant ensuite vers chaque radiateur que contient le logement.

vanne

On viendra ensuite placer sur chaque canalisation allant vers un radiateur directement après le collecteur une vanne thermostatique allant gérer l’ouverture et la fermeture de l’arrivée d’eau chaude. Ainsi, si un chauffage n’a pas besoin de chauffer, le circuit d’eau ne sera pas chauffé et évitera ainsi la perte d’énergie. Il ne faudra prévoir aucune vanne au niveau du radiateur dans la pièce.

radiateur

Afin d’éviter tout problème de surpression dans le circuit de chauffage, il est idéal de prévoir un système de délestage. Celui-ci permettra une circulation de l’eau directement de la sortie vers l’entrée de la chaudière. Cela est rendu nécessaire afin que la soupape de surpression ne se déclenche.

Pour savoir si un chauffage a besoin de chauffer, il faudra dès lors placer une sonde de température par exemple dans chaque pièce. Grâce à la création de thermostats « virtuels », il sera dès lors possible de chauffer individuellement chaque pièce en fonction des besoins. Par exemple en fonction de tranche horaire ou si des mouvements y sont détectés.

thn132
Sonde Oregon Scientific THN 132N

Au niveau de la chaudière, il suffira de prévoir une commande à distance permettant d’allumer ou d’éteindre la chaudière en fonction des besoins de chauffe.

circuit

C : Chaudière

R : Radiateur (3 fois)

CC : Collecteur chaud

V : Vanne thermostatique au niveau du collecteur chaud

CF : Collecteur froid

D : Vanne du circuit de délestage

Les alternatives à l’idéal

En ce qui concerne les canalisations, on peut se retrouver avec 3 cas de figure. Le cas idéal parle d’une canalisation par chauffage. Le pire cas est d’avoir tous les chauffages en série. Le cas hybride sera d’avoir plusieurs circuits avec, par circuit, des cas de radiateur en série.
En fonction du cas, il faudra veiller à soit devoir alimenter plusieurs chauffages en même temps, soit voir si le système de bypass est bien mis en place.

Dans un cas comme dans l’autre, mettre une vanne thermostatique au niveau des éventuels collecteurs n’est pas possible. Il suffira de remplacer la vanne existante par un modèle compatible avec le système domotique au niveau du radiateur.

devolo-vanne

La mise en place d’un circuit de délestage n’est pas forcément faisable rapidement et surtout nécessite des travaux faits par un professionnel. Une alternative est alors de laisser le circuit ouvert pour permettre une circulation libre. Cela peut se faire par exemple en laissant un radiateur toujours ouvert. Moins économique d’un point de vue énergétique, mais fonctionnant parfaitement. Le radiateur ouvert doit bien sûr être dans un circuit libre sans aucun autre radiateur en série. Sinon plusieurs radiateurs devront rester ouverts.

Le besoin de savoir si une pièce a besoin de chauffer est l’idéal, mais sera à combiner au type et à la solution de vanne thermostatique choisis. Ainsi, si une pièce moins importante comporte sur le radiateur directement une vanne, on pourrait très bien dire que cette pièce n’est chauffée que si une autre pièce a besoin de chauffer. La vanne se chargera de s’ouvrir et de se fermer de façon automatique en fonction du besoin de la pièce.

Le système de commande de la chaudière devra être prévu et configuré en fonction du type de chaudière. Une ancienne chaudière simple ne sera pas gérée de la même façon qu’une chaudière à condensation moderne ayant son propre système interne. On pourrait très bien imaginer une chaudière étant allumée uniquement à certaines heures, le système domotique se chargeant, lui, de gérer les radiateurs.

netatmo-thermostat

Panier d’achat :


Laisser un commentaire