L’accessibilité de Docks Bruxsel depuis Neder-Over-Heembeek

Alors que le centre commercial « Docks Bruxsel » ouvrira ses portes ce jeudi 20 octobre 2016. Je me suis posé la question de l’accessibilité depuis Neder-Over-Heembeek. Et le résultat est quand même « peu mieux faire ».

D’abord quelques chiffres issus de la page accessibilité de « Docks Bruxsel », l’ordre des présentations est aussi important. On parle d’abord des piétons, puis des vélos, ensuite des transports en commun et on termine par les voitures.

  1. 160 emplacements vélo et 40 places pour « Villo »
  2. Deux lignes de bus,  et
  3. Deux lignes de tram,  et
  4. 1700 places de parking pour voiture avec des bornes de rechargement pour voitures électriques.

En tant que piétons

Ce dimanche, j’ai profité du beau temps pour me rendre de Neder-Over-Heembeek jusque Docks Bruxsel à pied. Ballade agréable pour une partie, mais la fin est quand même digne du parcours du combattant. Au niveau itinéraire, il n’y en a pas des dizaines. Il y en a pour moi 4 de possibles.

  1. Première possibilité: rejoindre l’arrêt Heembeek, traverser l’arrêt de tram et bus, monter les escaliers et ensuite prendre la piste cyclable mixte avec piétons le long de l’avenue Van Praet.20161017_161536
    20161017_161620
  2. Autre possibilité: depuis Heembeek toujours, rester sur l’Avenue des Croix du Feu jusqu’à la chaussée de Vilvorde.
  3. Troisième alternative: via l’avenue des croix de Guerre jusqu’à la même chaussée de Vilvorde.
    20161016_162507
  4. Dernière alternative: via la chaussée de Vilvorde.

Dans les trois derniers cas, nous aurons un problème pour rejoindre la station à essence « Esso ». En effet, l’avenue des Croix de Guerre n’a pas de trottoir sur la fin. Il y aura ensuite un problème, théoriquement un problème de signalisation entre la chaussée de Vilvorde et la station Esso où seuls les vélos sont autorisés sur ce qui porte bien son nom de piste cyclable.

20161016_162005

Une fois à la pompe Esso, la première possibilité se retrouve aussi sur la partie où un seul itinéraire est possible.

Nous nous retrouvons ensuite à Van Praet où on reste soit côté incinérateur et on partage la piste cyclable jusqu’au nouvel ovale au-dessus du tunnel Van Praet.

20161016_154908

Soit on rejoint le côté où se trouve l’arrêt de tram. Là on a la possibilité de passer par dessus sur la piste cyclable mixte tout en traversant une voirie où seul un marquage pour vélos existe.

20161016_154455

Ou encore juste après être passé au-dessus du canal, un petit escalier descend sous la voirie et permet de remonter via l’ancienne rampe rejoignant l’ovale au-dessus du tunnel Van Praet. Pour ce petit escalier, il ne faut pas avoir peur de se salir ni avoir un nez trop développé, les odeurs peuvent être assez… dérangeantes. Via ce même escalier, nous avons alors la possibilité de rejoindre l’entrée du complexe se trouvant le long du quai des usines.

20161016_154607

Comme on peut le voir, l’itinéraire pourrait être assez agréable même si on se retrouve à proximité de grands axes automobiles. Malheureusement l’aménagement manque à certains endroits clés. Une petite alternative existe aussi et consiste à passer par le quai de Heembeek. Toutefois cela implique de circuler sur une piste cyclable non mixte.

En tant que cycliste

Heureusement, ici le trajet est mieux fait, les pistes cyclables existent entièrement sur les grands axes et diverses alternatives existent aussi via de petites voiries dans tout Neder-Over-Heembeek. L’attrait des 160 places de vélo n’est pas mauvais même si ceux-ci se situeront à l’extérieure heureusement avec un toit. Je dirais que c’est probablement un des meilleurs moyens de se rendre à « Docks Bruxsel » depuis Neder-Over-Heembeek. Toutefois, il faut avoir des bonnes jambes vu la dénivelée entre le canal et le centre de Neder-Over-Heembeek.

VilloIl y aura également 40 places Villo probablement divisées en deux stations de 20 emplacements. De quoi venir des différentes stations situées par exemple à l’église Peter-Benoit, devant le Delhaize Croix de Guerre ou l’arrêt Heembeek. Itinéraire qui sera réalisé assez facilement en moins de 30 minutes, temps où le trajet est alors gratuit.

En transport en commun de la STIB

Il est possible de rejoindre le centre commercial en bus et en tram de la STIB. Pour le bus toutefois, il faudra soit prendre le 57 circulant uniquement en semaine et descendre à Van Praet.

Ou alors prendre le 47, mais uniquement ceux allants et venants de « De Brouckère » tout en passant également par les arrêts Van Praet.

Sinon, il vous faudra prendre le tram 3 ou 7 et descendre aux arrêts Docks Bruxsel se situant du côté du quai des usines pour le 3 sur un nouvel arrêt provisoire qui devrait être terminé d’ici l’ouverture ou encore descendre sur le nouvel arrêt situé aux abords de l’ovale au-dessus du tunnel Van Praet pour y prendre le tram 7.

Pour information, le bus 58 s’y arrête aussi, mais cela ne concerne pas les personnes de Neder-Over-Heembeek directement.

D’autres transports en commun

Le site de Docks Bruxsel parle aussi de deux autres transports en commun, le train et sa gare de Schaerbeek ainsi que le Waterbus. Pour le train, malheureusement notre zone de Bruxelles n’en est pas pourvue. Pour le bateau, non seulement il ne circule que du mardi au vendredi pendant les festivités de Bruxelles les bains. Mais en plus l’attrait ne sera que fort limité vu que l’arrêt le plus proche est au quai de Heembeek, soit juste à côté de Van Praet.

En voiture

Pour la voiture, rien de réellement spécial à notifier. Le centre sera pourvu de 1700 places de parking. Il n’y a pratiquement pas de possibilités de parking en dehors du parking à proximité. L’obligation de payer 2 € par heure sera donc sans réelles alternatives. Ce qui sera plus problématique sera l’accès au parking vu la configuration des lieux. Mais je ne suis pas devin et il faudra voir ce que cela donne après le 20 octobre.

Petite information utile, la création de l’ovale au dessus du tunnel Van Praet a comme conséquence de fermer définitivement la rampe venant du canal. Ceux ayant emprunté cette rampe avant le chantier n’auront que le choix de continuer comme actuellement en effectuant le tour de l’incinérateur.

En conclusion

Les possibilités sont nombreuses. Malheureusement tous pratiquement souffrent à mon avis d’un problème. Les piétons avec un itinéraire non adapté, les transports en commun où peu de liaisons directes existent et les voitures qui ont un tarif élevé mais aussi une mobilité qui risque de pas mal souffrir une fois ouvert. Reste à voir ce que cela va donner d’ici quelques mois.


Laisser un commentaire