La mobilité à Bruxelles, une catastrophe en vue ?

Nous sommes à peine en janvier 2016 que les mauvaises nouvelles pleuvent concernant la mobilité à Bruxelles et s’ajoutent aux problèmes déjà existants.

Ce mini article est plus une pensée et a pour but de concentrer les points noirs ou ceux pouvant le devenir si une réelle prise en charge des problèmes ne se fait pas. Chose qui ne semble pas être encore réellement faite actuellement d’un point de vue purement citoyen et riverain de Bruxelles.

Dans les points noirs existants, j’ai envie de mettre :

  • Le viaduc Reyers et les travaux qui devraient encore durer au moins cette année pour sa version provisoire.
  • La mise en place du piétonnier du centre de Bruxelles qui est probablement une bonne idée mais où la mobilité en général pose problème. Pas seulement la volonté de faire disparaître la voiture, mais aussi la volonté de faire disparaître les bus. Double peine et aucune réelle alternative à part des changements réguliers sans réelles solutions à certains problèmes.
  • La place Madou qui est en version provisoire depuis un temps de plus en plus long et où aucune solution ne semble se profiler même ici aussi pour les transports en commun.
  • Le ring nord de Bruxelles, c’est à dire la partie entre les deux E40, celle venant de la mer (A10) et celle venant de Liège (A3) qui sature à n’importe quelle heure du jour et de la nuit et même de plus en plus le weekend.
  • Pour les transports en commun, on notera la saturation qui s’approche réellement à grands pas pour deux axes. L’axe nord-sud entre les gares du nord et du midi où la solution sera un passage au métro, mais qui d’après les dernières projections sera 5 ans trop tard. Et l’axe est-ouest entre Gare de l’Ouest et Montgomery où ici la solution sera un passage à l’automatisation ou encore une semi-automatisation. Mais ici aussi vu le délai nécessaire, cela arrivera bien après la saturation réelle.

Viennent maintenant s’ajouter deux mauvaises nouvelles :

  • La fermeture du tunnel Stéphanie qui semble aller dans la direction d’une fermeture pour au moins un an, sauf changement « miraculeux ». Pour rappel, un tunnel a déjà été fermé de façon définitive à Bruxelles, il s’agit de celui qui se trouvait Avenue Fonsny. Certes moins important que le tunnel Stéphanie, ce tunnel sera réutilisé vraisemblablement par des trams lors du passage en métro de l’axe nord-sud.
  • Le dossier RER qui tourne de plus en plus mal avec l’annonce de l’arrêt de certains chantiers (Ligne 124 Bruxelles Charleroi et ligne 161 Bruxelles Namur) faute d’argent pour finir les chantiers. Sans aucune date de reprise possible pour l’instant.

Alors que la volonté de la région est clairement de faire diminuer la pression automobile, ce que je peux comprendre, on remarque ici, et sans être une démonstration ou une étude objective, que des effets se font sentir avec des infrastructures automobiles vieillissant de plus en plus mal. Est-ce le retour des sommes pharaoniques dépensées dans les années 50 et 70 avec des grands chantiers voulant redessiner totalement Bruxelles ? Mais aussi et surtout des infrastructures de transport public qui ne permettent pas d’absorber la simple augmentation normale de sa clientèle alors qu’un réel déplacement modal est « demandé ».

Je suis tombé sur des chiffres ces derniers jours qui m’on fait comprendre une chose. Jusqu’à il y a une dizaine d’années, la population de Bruxelles avait tendance à diminuer. Un exode des Bruxellois vers la province plus que probablement. Ce qui avait fait augmenter la pression automobile avec les navetteurs. Mais depuis, non seulement les navetteurs continuent à vraisemblablement augmenter mais en plus la population augmente de plus en plus et arrive maintenant à plus de 1 100 000 habitants qui doivent aussi se déplacer.

Reste à voir quelles politiques à long terme vont réellement permettrent à cette population de pouvoir vivre et se déplacer et qu’importe le type de moyen de transport.


Laisser un commentaire