Apple Watch, la montre ultime ?

Apple a, lors de sa Keynote du 9 mars 2015, enfin montré la version finale de sa montre, l’Apple Watch. Si pour le design tout était déjà connu. Il restait des informations sur les possibilités réelles de la montre que ce soit grâce aux différents composants de la montre ainsi que le logiciel embarqué, mais aussi et surtout le prix des différentes versions.

En ce qui concerne la montre elle-même, il s’agit clairement d’une belle montre. Finitions comme sais le faire Apple et de nombreuses fonctionnalités. On notera la présence d’un cardiofréquencemetre et d’un accéléromètre. Par contre elle ne dispose pas d’un GPS, mais utilisera les données de l’iPhone auxquelles elle est connectée. Sans oublier la présence d’un micro et d’un haut-parleur. De quoi utiliser Siri, l’assistance personnelle sans avoir besoin de sortir l’iPhone de sa poche pour l’entendre parler.

Tout ça semble bien alléchant, mais il faut ensuite savoir que le prix varie en France (non encore disponible en Belgique) de 399 € ou 449 € pour les modèles sport à 649 jusque 1249 pour l’Apple Watch et avec une version en or pouvant atteindre 18.000 €.

pebbleLe premier point que j’ai remarqué était son autonomie, Apple annonce une durée de vie de 18 h environ. De quoi à peine finir la journée sachant que les données constructeur sont souvent optimistes sur l’autonomie. Mais sachant que l’Apple Watch sera connectée constamment à un iPhone. Quel sera l’impact réel sur l’autonomie de l’iPhone ? L’activation de la fonction handoff a déjà virtuellement réduit l’autonomie des iDevices vu que ça utilise Bluetooth et Wifi pour détecter ou maintenir un lien. Malgré des technologies de dernière génération, l’impact ne sera jamais nul. Ceci est aussi vrai pour des produits concurrents comme Android Wear ou encore les Pebble. Il faudra voir les premiers retours d’utilisateurs pour savoir ce que sera l’autonomie des produits Apple ensemble.

L’autre point que j’ai remarqué, c’est qu’Apple a réussi à dire au monde à nouveau qu’ils étaient les premiers à offrir ce genre d’objet. Si pour la qualité et le style de finitions c’est peut-être le cas. Au niveau fonctionnalités ou applications, c’est plus dur à dire. Passer des appels avec sa montre était déjà possibles avec d’autres tels que la Samsung Gear 2. Au niveau applicatif, Android laisse majoritairement faire les développeurs. Au contraire d’Apple qui les accompagne souvent, ou du moins fait le nécessaire pour avoir les applications dont ils ont envie dès le départ. Mais ce qui existe chez un existe déjà ou existera probablement peut de temps après chez l’autre.

LG_G_Watch_RLe dernier point est probablement celui de la résistance à l’eau voire à la poussière. Si une grande quantité de montres le sont, avoir une montre qui ne résiste pas à ce type de chose est peut-être un frein pour certaines personnes. Ou cela le sera dès que la première sera foutue à cause de cette non-résistance.

Cependant, même si cette montre a des défauts, il faut bien avouer qu’Apple a réussi à mettre beaucoup de choses dans ce petit boitier. Une belle montre, quoique les gouts et les couleurs ne se discutent pas. Un certain nombre d’applications disponibles dès la sortie et de nouvelles qui suivront rapidement. Une intégration complète dans l’écosystème de la pomme, de quoi faciliter la vie des clients. Sans oublier l’intégration d’un grand nombre de composants permettant la majorité des choses possibles avec ce genre de dispositif à l’heure actuelle. Ce que peu de montres concurrentes ont pour l’instant, se contentant souvent d’avoir qu’une partie de ceux-ci.

Reste à voir maintenant si la mayonnaise prendra en dehors des fans de la marque pure et dure et de ceux voulant avoir le dernier gadget à la mode. Toute la question est là pour Apple, mais probablement aussi pour le marché des montres connectées tout entier.


Laisser un commentaire