Le e-commerce en Belgique, vers la solution des magasins physiques ?

De récents articles lus sur internet parlaient du retard du e-commerce en Belgique. Si une partie du retard est probablement imputable à la taille du pays et aux frais fixes. L’autre est probablement lié au fait que les prix sont souvent plus élevés que la concurrence étrangère. Surtout comparé à un Amazon que ce soit dans sa déclinaison française ou allemande.

Mais les choses commencent à changer, et ceci grâce aux magasins physiques. Si la réussite n’est pas quantifiable pour de simples clients comme nous. Les solutions fleurissent sur les différentes déclinaisons des sites de magasins en Belgique.

Le mot d’ordre semble être le même, la rapidité. Et ceci avec dans la majorité des cas sans aucun supplément de prix voire avec une livraison gratuite avec un montant minimum de commande. La société est de plus en plus rapide et les gens n’ont plus la patience d’attendre et encore moins de faire le tour des magasins pour trouver l’article qu’il souhaitent et dans certains cas au meilleure prix. C’est pourquoi le marché belge se voit proposer de plus en plus de solutions en adéquation avec cette attente. J’ai retenu trois modèles, certains sites en combinent plusieurs, d’autres seulement un.

  1. L’enlèvement
    Le premier est celui d’utiliser le réseau de magasins existant afin de réserver un article et ainsi être sûr d’avoir l’article dans le magasin de son choix sans devoir perdre du temps à téléphoner ou devoir attendre un colis pendant des heures en étant bloqué à la maison. Mieux encore, dans certains cas, l’article étant déjà payé, nul besoin de faire la file à la caisse, il suffit d’aller au point d’enlèvement. On pourra parler par exemple de la Fnac, de Media Markt, de Vandenborre, de Krëfel et même des super et hypermarchés tels que Cora, Colruyt, Carrefour et Delhaize.
  2. La livraison le lendemain
    L’autre modèle est le traditionnel système de commande en ligne et de la livraison  à une adresse déterminée que ce soit à la maison, au travail voire en point relais. Particularité du système, la proximité et les heures de travail permettent de passer des commandes pouvant aller de 18h à minuit pour une livraison le lendemain. Mieux encore, la livraison peut se faire de plus en plus le samedi et même dans certains cas le dimanche.
  3. La livraison express
    Le troisième mode est lui en général payant avec des suppléments plus ou moins importants. Il concerne également la livraison dans des délais records pouvant aller jusqu’à 1h. Dans d’autres cas, cela est la livraison ayant lieu la soirée du jour même avec rendez-vous. Le principe sera en règle générale d’utiliser le réseau de magasins existant et leurs stocks afin de permettre une livraison rapide.

Laisser un commentaire