Le manque d’habitude d’Apple

La sortie des iPhone 6 et iPhone 6 plus ont eu comme conséquences de fragmenter la gamme d’iPhone. Nous avions le format des iPhone jusqu’au 4S. Nous avons eu le format propre aux iPhone 5, 5 C et 5S. Nous avons maintenant deux nouveaux avec l’iPhone 6 d’une part et l’iPhone 6 plus d’autre part. A cela s’ajoutent les différents formats et résolutions d’iPad présent sur les iPad normaux et les iPad mini.

Si auparavant nous avions le nouveau et l’ancien format. L’arrivée des deux nouveaux d’iPhone 6 aura introduit deux nouveaux formats d’écrans ainsi que de résolutions différentes. À l’époque de Steve Jobs, la société avait pour habitude d’avoir un seul format, ce qui permet de réduire les couts de développement, mais aussi et surtout la complexité de gestion de cette diversité. C’était vraiment le point fort d’Apple. Cette “fermeture” permettait une gestion plus facile de tout l’environnement. Or avec l’arrivée des nouveaux formats, un niveau de complexité supplémentaire est arrivé et au vu du nombre de problèmes rencontrés par les utilisateurs avec les nouveaux appareils, cette complexité semble ne pas être encore totalement assimilée par les équipes en charge des produits.

Au contraire justement de Google qui dès le départ n’a pas standardisé les formats. Si cela a été et est encore problématique pour les développeurs indépendants, cela aura au moins eu le mérite d’habitués les équipes de développeurs de Google ou extérieurs à cette différence


Laisser un commentaire