Ma domotique : la gestion des stores

Publié par Jonathan Estevez le

Avec mes différents articles sur ma domotique, je vous ai déjà parlé de ma gestion des stores. Tout se fait pratiquement de façon automatique. Je vous propose via ce nouvel article d’entrer justement dans les détails de cette gestion et du cheminement fait pour arriver à cette gestion assez complète.

La base

A mon domicile, j’ai un certain nombre de fenêtres. Elles sont toutes équipées de stores intérieurs. Les modèles varient mais tous sont équipés d’un système avec un moteur pour gérer leur ouverture et fermeture via un bouton sur le boitier ou à distance grâce au protocole Zigbee qui équipe les boitiers.

De base, cela me permet d’ouvrir et fermer les stores soit “manuellement”, en appuyant sur le bouton “ouvrir” ou “fermer”, ou bien encore via mon smartphone. Cela peut paraitre pratique mais investir dans des moteurs électriques pour finalement faire la même chose que manuellement, c’est une dépense totalement inutile.

Mon but lors de l’installation était bien sûr d’automatiser le plus possible. Ci-dessous, vous retrouverez les différents étapes et éléments pris en compte dans la gestion de ceux-ci.

Petit dernier détail qui aura son importance, les stores ont été mis dans 2 groupes : un pour les stores au nord et un second pour ceux plutôt au sud.

Le lever et le coucher

La première chose que l’on peut faire, c’est gérer l’ouverture avec le lever du soleil et la fermeture avec le coucher du soleil. Mon système domotique me permet de récupérer automatiquement l’heure pour chaque jour. Je peux bien sûr faire pencher l’heure plus vers l’aube le matin ou plus vers le crépuscule le soir si je le désire.

Limitation

  • Je souhaite le matin que cela ne s’ouvre qu’une fois que je le décide. Comme je le décrit dans mon article Ma domotique : le multi-pièces, je gère cela manuellement avec un bouton du matin qui me permet d’autoriser l’ouverture automatique des stores dans toutes les pièces à l’exception des chambres.
  • Je parle d’autoriser et non d’ouvrir, car en hiver, je veux pouvoir laisser les stores fermés tant que le soleil n’est pas levé.
  • Un jour ensoleillé d’été n’est pas un jour pluvieux d’hiver. Se baser uniquement sur l’horaire n’est pas totalement adéquat. J’ai donc placé un capteur de luminosité pour chaque groupe, me permettant d’avoir une idée précise.
  • Dans le même ordre d’idée que le matin, le soir on peut vouloir fermer les stores plus tôt que le coucher du soleil. On a donc un bouton qui passe l’appartement en mode nuit. Pour les stores, cela correspond à une fermeture complète de ceux-ci.

Le scénario

Le matin, si la luminosité de la zone dépasse un certain seuil et que quelqu’un a déjà appuyé sur le bouton. Les stores de la zone s’ouvriront. Je décide ainsi, en partie, à partir de quand les stores pourront s’ouvrir, même si c’est potentiellement plusieurs heures après.

Pour le soir, si la luminosité descend en dessous d’un certain seuil mais aussi que je me trouve au plus tôt une heure avant le coucher du soleil, les stores se fermeront automatiquement, même dans les chambres. Sauf si j’ai forcé une fermeture avec le passage de l’appartement en mode nuit.

Les fenêtres

Comme ce sont des stores intérieurs, il y a un risque que les fenêtres soient ouvertes. Faire ouvrir ou fermer les stores à ce moment-là pourrait les endommager. Un capteur est donc placé sur chaque fenêtre me permettant de le savoir.

Le scénario

Pour les fenêtres pourvues d’un store déroulant, la détection d’ouverture de la fenêtre empêchera tout mouvement automatique du store. La commande sur le boitier sera, elle, toujours fonctionnelle.

Les fenêtres avec un store californien, eux, s’ouvriront automatiquement lorsque la fenêtre aura été ouverte pour une durée de minimum 10 secondes. Le but étant d’éviter de les endommager en cas de courant d’air. Mais cela permet aussi de les replier facilement.

Petite particularité, si les données du scénario sont vérifiées toutes les minutes, la fermeture d’une fenêtre déclenchera un contrôle complet du scénario. De quoi fermer le store de la fenêtre en question s’il était en attente de fermeture.

Le soleil, la chaleur et la canicule

J’écris cet article alors qu’il fait plus de 30° à l’extérieur tandis qu’il n’est même pas encore midi. Un bon jour pour expliquer la gestion des stores que je fais en fonction du soleil et de la température intérieure et extérieure.

Malgré un bâtiment assez récent, avoir les pièces à vivre plein sud peut quand même faire monter la température. Heureusement pas de façon aussi spectaculaire qu’à l’extérieure. Mais une bonne utilisation des stores permet de gagner encore l’un ou l’autre degré.

En période normale, j’utilise l’azimut et l’élévation du soleil afin de déterminer s’il est dans l’axe des fenêtres. Cela ne se fait pas seul, j’utilise également le capteur de luminosité, pour savoir si on est dans une période d’ensoleillement ou nuageuse, ou encore les sondes de températures intérieure et extérieure.

Il reste toutefois la gestion d’une période de canicule ou du moins de journée extrêmement chaude. Attendre un certain seuil pour tout fermer est déjà trop tard. Mon système domotique me permet d’avoir des prévisions météo. Je peux ainsi récupérer la température maximale annoncée sur une journée. Pas besoin d’être hyper précis. Il suffit d’avoir un bon seuil pour basculer l’appartement en mode “canicule”.

Le scénario

Ce scénario n’est enclenché qu’entre l’ouverture du matin et la fermeture du soir.

Le premier niveau va déterminer si je suis en mode canicule avec une température annoncée supérieure à 32°. Dans ce mode, dès le dépassement de 25° en extérieur, tous les stores vont se fermer : à 100% pour ceux au sud, et à 75% pour ceux au nord. Qu’importe la luminosité ou l’heure.

Si je ne suis pas dans une journée de très forte chaleur annoncée, je vais avoir plusieurs niveaux de fermeture des stores au sud. 25% si on dépasse 24° à l’intérieure, 50% si on dépasse 25° et 100% si on dépasse 27°. Ceci à chaque fois si le soleil est dans l’axe des fenêtres avec un soleil présent.

Il y a bien sûr des temporisations afin d’éviter un effet d’ouverture et de fermeture trop fréquent.

Il y a un petit niveau intermédiaire où la fermeture des stores est plus rapide quand on dépasse les 30° extérieure. Dans ce cas-là, on saute d’un niveau. On ferme ainsi directement à 50% si la température intérieure dépasse 24°. Et cela concernera aussi les pièces au nord inoccupées qui verront leurs stores se fermer automatiquement. Cela est possible grâce aux détecteurs de présence de chaque pièce.

Si on repasse sous un seuil, les stores se réouvrent partiellement ou totalement en fonction du niveau atteint.

Tous les cas de figure du scénario ci-dessus concerne que les cas où quelqu’un est présent. Si personne n’est présent à l’appartement, dès le dépassement d’un seul critère pour la partie sud, les stores se ferment automatiquement. Cette gestion différenciée n’est présente que pour maintenir un niveau de luminosité en cas de présence. Ce qui n’est pas utile en cas d’absence.

Des visiteurs

Il nous arrive d’avoir des visiteurs, dans ce cas de figure, on veut pouvoir empêcher le déclenchement automatique de certains scénarios. Fermeture pour le soleil, fermeture le soir au coucher du soleil, ouverture automatique des stores …

Le scénario

Pour enclencher ce mode “visiteurs”, je n’ai malheureusement pas encore trouvé mieux qu’un bouton situé à l’entrée. Une fois activé, il reste actif jusqu’à la désactivation manuelle.

Cette activation va empêcher principalement la gestion automatique dans les pièces à vivre.

La gestion manuelle

Pour différentes raisons, il peut encore nous arriver de vouloir gérer manuellement un store en particulier. Dans ce cas de figure, on utilisera par exemple les boutons du boitier ou encore le positionnement à une position particulière via le smartphone. Problème, au prochain calcul, le store serait remis dans sa position initiale. Le système en tiens donc compte.

Le scénario

En cas de changement manuel, la gestion automatique du store est désactivée. La remise en position d’origine ou la fermeture du soir le fera repasser en mode automatique.

Petit résumé

Outre les moteurs de stores, j’utilise donc comme équipement :

  • Un capteur par fenêtre me permettant de savoir si elles sont ouvertes
  • Un capteur de luminosité par “groupe” de store
  • Différents boutons pour activer le mode “jour”, “nuit” et “visiteurs”
  • Une sonde de température par pièce
  • Une sonde de température extérieure

Il y a également différents capteurs virtuels :

  • L’heure du coucher du soleil
  • L’heure du lever du soleil
  • La température maximale attendue sur la journée
  • Si quelqu’un est présent dans le domicile

Jonathan Estevez

J’aime les nouvelles technologies, au point d’avoir fait de ma passion mon métier en étant « System Administrator ». Ma vie en Hastag ? #Geek #ICT #Telecom #Mobile #Smartphone #4G #Android #iOS #Windows #MacOS #Belgium #Brussels

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :