Heembeek, une autre idée du pôle

Depuis que je suis petit, j’ai toujours aimé dessiner des routes. Je me rappelle étant petit m’amuser avec des voitures sur des routes que je dessinais sur d’immenses affiches. Mais chaque fois, je partais d’une réalité et je cherchais à les améliorer.

Étant usager aussi bien de la voiture, que des transports en commun ou en tant que piéton, je continue à faire cela afin de voir ce qui pourrait être amélioré autour de moi. Que ça soit en termes de sécurité, mais aussi d’améliorations du confort.

Sur cet article, je compte vous présenter l’idée que j’ai en tête depuis des années. Mais dont j’ai enfin pris le temps de mettre par écrit et sous forme de schéma. Il s’agit de l’arrêt Heembeek. Ce pôle de correspondances a comme but d’avoir un change de voyageur entre les lignes de tram 3 et 7 ainsi que la ligne de bus 47 depuis que celle-ci est limitée la majorité du temps à ce même arrêt.

Quelles sont les constatations ? Si l’arrêt est bien conçu pour les voyageurs venant du 47 et prenant un tram de la ligne 3 vers Churchill ou ceux de la ligne 7 vers Vanderkindere. Cela n’est pas le cas dans l’autre sens, à savoir des trams 3 et 7 vers le bus 47. En effet, les voyageurs doivent faire un très long parcours en remontant le quai, traversant à l’arrière du tram et en allant à la moitié du quai de l’autre sens afin de pouvoir embarquer dans le bus 47. Un long trajet qui n’est pas agréable surtout sous la pluie, mais aussi et surtout pour les personnes ayant plus de mal pour se déplacer. Autre point important, cela pose aussi des problèmes pour les chauffeurs de bus de la ligne 47. Ceux-ci ne voient pas l’arrivée de tram ou pire, se retrouve devant le feu rouge alors qu’un tram arrive sans pouvoir embarquer les passagers.

Heembeek

La solution que j’ai dessinée était en fait une solution qui aurait du être mise en service à la place de celle actuellement en service. Le principe serait d’avoir les bus qui arrivent et viennent vider leurs voyageurs sur un quai commun avec ceux des trams vers le centre Vanderkindere ou Churchill. Il y aurait comme actuellement deux bandes permettant ainsi un dépassement. Ensuite les bus traverseraient les voies de trams et iraient se positionner le long du quai de tram venant de la ville afin de permettre un transbordement du tram au bus sans difficulté. Autre point positif de cette solution, c’est l’attente de face du tram, mais aussi sans zone d’attente hors embarquement. Le bus attendrait au feu et puis serait parti.

Par contre, cette configuration des lieux aurait demandé un chantier plus conséquent. Le déplacement des voies d’une dizaine de mètres vers l’ouest, mais aussi et surtout un chantier de route pour faire un second passage à niveau ou un éventuelle tourne-à-gauche depuis l’Avenue des Croix du feu vers la zone d’arrêt des bus. Zone et tourne-à-gauche qui auraient justement été les bienvenus avec l’itinéraire possible pour la future ligne 56.

Voilà, l’idée n’a sans doute aucune chance d’un jour d’être mise en place. Mais qui sait, si cela inspire un jour un projet, cet article aura été utile.


One Comments

  • François

    27/11/2015

    Bravo, superbe idée, ils auraient du vous consulter avant…

    Reply

Laisser un commentaire