Bandslam – I Love you Man – Inglourious basterds – Neuilly sa mère

Ce mois d’aout est assez calme niveau bon film potentiel au cinéma. J’ai ainsi été voir « que » 4 films en 2 semaines.

Au programme, 3 sorties et 1 plus ancien.

BandslamBandslam (College Rock Stars) :

Vous prenez une fille populaire (Une des interprètes dans la série « Phil du futur »), une fille discrète qui bégayait (Une des stars de High School Musical) avec un garçon « geek boutonneux » et vous obtenez une histoire qui tiens pas trop mal la route.

Le résultat est un groupe de rock qui va participer à un grand concours. Un film avec de l’humour, de la tristesse et quelque chanson. Loin d’être un film musical. Plutôt pour ado, on s’y laisse absorber assez facilement.

I Love you ManI Love you Man :

Vous prenez une fille avec ces amies, un gars un peu limité au niveau relation amicale. Vous mettez un mariage ou des témoins sont nécessaires. Les amies et le mariages font que le garçon va se mettre à rechercher un amis pour être son témoin. Vous y mettez un peu de jalousie pour finir et obtenez un petit truc d’explosif.

Vous obtenez une comédie à l’eau de rose. Sympa mais plus à destination d’un public féminin. On apprécie ou pas tout simplement.

Inglourious BasterdsInglourious basterds :

Prenez la seconde guerre mondial. Une jeune juive qui vois sa famille tué à côté d’elle. Prenez une équipe de militaire aussi fou qu’efficace avec à la tête un lieutenant qui l’est encore plus. Une actrice allemande qui trahi sa patrie. Un gradé allemand drôlement doué dans les enquêtes.

Vous mettez ce petit monde lâché dans la nature avec le permis de tué. Et vous avez un résultat étonnant. Un film un peu long (2h30). entre la 45ème et le 75ème minutes. Le film est calme, mais la fin vaut le coups d’attendre.

Neuilly sa MèreNeuilly sa mère :

Un jeune garçon d’origine nord africaine. Une mère qui doit partir en voyage. Une tante vivant avec un pur Français à Neuilly-sur-Seine (La ville de Sarko). Avec un Charles qui veut faire de la politique à 14 ans, une soeur complètement folle. Un père qui doit aller chez le psy. Lâcher le tout dans une école privée de renon.

Une histoire sans queue ni tête. Mais qui montre ce qu’est le racisme réel et qui en fait un sujet assez drôle. Sans oublier les coups que peuvent se faire les ados entre eux. On est loin du film éducatif heureusement.


Laisser un commentaire