Comment sont connectés les sites d’antennes au cœur du réseau Proximus ?

Publié par Jonathan Estevez le

Au début de la 2G, les sites étaient principalement connectés via des lignes téléphoniques. La vitesse maximale de connexion atteignait 2 Mbps sur ces lignes et elles étaient encore utilisées au début de la 3G. Cependant, certains sites étaient déjà équipés de fibre optique ou connectés via des liaisons hertziennes, bien que les débits soient bien inférieurs à ce que l’on trouve aujourd’hui.

En 2023, la situation a considérablement évolué. La connexion se fait désormais exclusivement par des liaisons très haut débit, offrant des débits allant jusqu’à 10 Gbps, ce qui permet de prendre en charge toutes les fréquences et générations, de la 2G à la 5G, sur un même site.

La fibre

Proximus dispose d’un vaste réseau de fibre optique en Belgique. L’avantage du réseau de l’opérateur historique qui peut l’utiliser pour connectée ses sites d’antennes, mais aussi ses clients fixes qu’ils soient professionnels ou particuliers. 

Attention toutefois, on ne parle pas des fibres utilisées pour directement connecter les particuliers à internet via le FTTH (Fiber-to-the-home) qui sont installées en façade. On parle bien des fibres reliant les centres Proximus et tout ce qui est équipement important de l’opérateur tel celui pouvant se trouver dans des bâtiments ou encore les équipements de rue. 

Le faisceau hertzien

Dans certains cas, la fibre n’est pas la plus adaptée pour connecter un site d’antennes au coeur de réseau. 

On retrouvera principalement des sites installés assez loin d’une infrastructure existante du réseau fibre. Un faisceau hertzien sera mis en place directement jusqu’à un bâtiment Proximus. Ce faisceau repassant à une fibre pour la connectivité sur le site. 

Dans certains cas, une partie du trajet sera en faisceau hertzien avant d’arriver à un point qui fera le lien avec le réseau fibre. On pourrait, par exemple, avoir un pylône au milieu d’une zone peu urbanisée où passe uniquement une alimentation électrique. Un faisceau hertzien sera installé par exemple jusqu’à un point haut tel une église dans un village à proximité où le réseau fibre passe. 

Proximus n’a pas de Daisy Chain, c’est-à-dire de lien par faisceau hertzien en chaîne sur plusieurs sites mobiles avant de finir sur un en fibre. Chaque faisceau hertzien est, au mieux, vers un lien de connexion.

Le backbone

Toutes les connexions en fibre optique convergent vers de très gros routeurs au sein du réseau de Proximus. Ces routeurs peuvent gérer plusieurs Gbps de données et agrègent un certain nombre d’équipements parmi lesquels des sites d’antennes mobiles.

Ils se rassemblent d’abord par zone géographique plus ou moins larges avant de remonter dans des grands sites de rassemblement (Proximus en compte environ 11 en Belgique).

Avant de finir dans un des datacenters de l’opérateur où se trouve réellement le coeur du réseau mobile.


Jonathan Estevez

J’aime les nouvelles technologies, au point d’avoir fait de ma passion mon métier en étant « System Administrator ». Ma vie en Hastag ? #Geek #ICT #Telecom #Mobile #Smartphone #4G #Android #iOS #Windows #MacOS #Belgium #Brussels

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.