Comment j’ai amélioré mon chauffage tado°

Publié par Jonathan Estevez le

Comme je l’écrivai dans mon article mon chauffage avec tado°, la solution souffre de quelques limitations liées aux possibilités physiques des thermostats et des vannes. Par défi dans un premier temps, j’ai voulu voir comment améliorer cette solution pour ne plus avoir de limitations.

Ouverture de fenêtre

La première limitation est bien sûr le système lié à la détection de l’ouverture d’une fenêtre. Sans réel capteur dédié, difficile de savoir quand une fenêtre est ouverte. tado° se base sur des changements soudains de température ou d’humidité pour détecter l’ouverture de la fenêtre. Il s’agit d’un bon début qui atteindra rapidement ses limites. Par exemple, une fois la température ou l’humidité stabilisée, est-ce que la fenêtre est toujours ouverte ?

Dans mon habitation possédant un certain nombre de capteurs domotique, j’ai justement des capteurs d’ouverture de fenêtre, il s’agit d’un simple contact via un système d’aimants permettant de savoir si la fenêtre est fermée ou ouverte. Ceux-ci sont connectés via le protocole Zigbee à mon serveur domotique.

Mon tado° est relié à mon système Home Assistant (Via Zigbee2mqtt). Jai donc programmé une règle toute simple: si la fenêtre est ouverte, je désactive complètement le thermostat de la pièce. Si la fenêtre est fermée, je réactive le thermostat.

Ainsi, plus aucun souci de chauffage qui s’active même lorsque la fenêtre reste ouverte des heures.

Pour ceux qui en douteraient, j’ai donc bien désactivé la détection de fenêtres ouvertes directement dans tado°

PS : cela peut très bien se décliner avec une porte entre deux zones d’une même habitation aussi.

Pièces inoccupées

Autre souci des systèmes de chauffage en général, c’est la gestion des pièces inoccupées. Il est facile de savoir si on est présent ou pas à la maison avec la géolocalisation, que ce soit via l’abonnement auto-assist de Tado° ou encore même via Home Assistant voire même HomeKit. Par contre, il n’existe que très rarement des systèmes permettant de gérer la présence ou non dans une pièce précise de la maison.

Prenons l’exemple d’un bureau, vous y aller les jours de télétravail mais aussi potentiellement le soir et le weekend. En semaine, on pourrait encore dire que le télétravail est fait à des jours fixes. Mais quid du soir et du weekend ?

La solution que j’ai mise en place consiste en l’utilisation de différents éléments pour déterminer si quelqu’un est potentiellement présent. Si l’une des lampes est allumée (des lampes connectées), si une présence est détectée via un détecteur de mouvements ou encore si une des prises du bureau est allumée… Pour éviter des changements trop réguliers, je mets des règles compatibles avec un cycle de chauffage propre. Par exemple, j’active le chauffage après 5 minutes de détection de présence. Pour l’arrêt, c’est après 15 minutes d’absence.

Là où cela se complique, c’est dans la gestion de la température en elle même, est-ce que je descends le chauffage de 1, 2 voir 3 degrés en cas d’absence, est-ce que je coupe complètement le thermostat de cette pièce ? Cela va dépendre de la pièce et de son cycle naturel. Certaines pièces dans certaines habitations vont rapidement descendre en température en absence de chauffage, dans d’autres, cela sera tout le contraire. Cela sera donc à voir en fonction parfois de chaque pièce.

Chez moi, je descends la température de 1,5° vu qu’il faut moins de 20 minutes pour les récupérer.

Les conflits de règles

Que se passe-t-il si j’ouvre ma fenêtre et que je reste dans la pièce ? Sauf précautions, cela risque d’activer à nouveau le chauffage. Mais cela peut heureusement être géré facilement.

La première est de mettre une condition sur l’ouverture de la fenêtre en plus dans la règle de retour d’occupation d’une pièce. Si la fenêtre est ouverte, pas de remise en place du cycle de chauffe.

L’autre possibilité est de désactiver les règles de détection de présence lorsque la fenêtre est ouverte et de la réactiver une fois refermée.

Le choix dépendra soit des possibilités offertes par le système domotique soit du possible risque pouvant être présent avec l’une ou l’autre règle.

Catégories : Expérience client

Jonathan Estevez

J’aime les nouvelles technologies, au point d’avoir fait de ma passion mon métier en étant « System Administrator ». Ma vie en Hastag ? #Geek #ICT #Telecom #Mobile #Smartphone #4G #Android #iOS #Windows #MacOS #Belgium #Brussels

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :