Mon chauffage avec Tado°

Publié par Jonathan Estevez le

Fin 2020, j’installai dans notre appartement la solution Tado° pour la gestion de chauffage. L’hiver revenant, il est temps de vous présenter ce que j’ai mis en place. Il s’agit d’un retour d’expérience basé sur ma configuration. Elle ne sera donc pas forcément universelle.

La situation

L’appartement dans lequel j’habite est très récent, l’isolation est donc assez bonne sans être non plus un bâtiment passif. La température ne descend donc pas de façon extrême en hiver. Il y a donc une chaudière au gaz de marque Junckers ainsi que des radiateurs dans les différentes pièces.
Pour vous situer, nous avons six “zones” de chauffe. Salle de bain et de douche, chambres, bureau et living.

Le thermostat

La première étape, qui est commune à d’autres solutions, c’est la gestion de la chaudière. J’ai donc remplacé le thermostat d’origine Bosch CW 100 par le “thermostat Intelligent filaire” de Tado°. Ce thermostat va permettre premièrement de gérer la communication avec la chaudière. Il doit donc être placé à la place du thermostat existant.

Thermostat tado°

Le thermostat d’origine fonctionnant avec le bus Bosch/Junkers, le modèle de Tado° va permettre de gérer de façon plus fine la gestion du cycle de chauffe. Ce mode de fonctionnement ne sera pas un simple “allumer ou éteindre le système de chauffe de la chaudière” mais sera bien un système où la demande de chauffe sera liée au besoin réel. Pour faire simple, si vous ne devez chauffer que pour gagner 1 degré, il ne sera pas forcément nécessaire de chauffer l’eau du circuit de radiateur à 60°, mais peut-être que 50° suffira. De quoi faire des économies en plus.

Autre point intéressant du fonctionnement avec ce bus, c’est la commande de l’eau chaude des sanitaires. De quoi éviter de maintenir une eau chaude constamment. Il suffira de le mettre uniquement aux heures principales. Attention toutefois, ma chaudière, comme bien d’autres, aura un système en plus où la demande d’eau chaude activera la chauffe à la demande. Ainsi, si vous activez l’eau chaude que entre 17h et 20h. Vous aurez quand même de l’eau chaude à midi, il faudra légèrement plus d’eau froide avant d’avoir de l’eau chaude.

Le bridge

Tado° est une solution connectée, si le thermostat va bien faire le lien avec la chaudière, il ne permet (malheureusement ?) pas l’accès direct au cloud de Tado°. Pour le permettre, il faut installer le “Bridge internet”.

C’est grâce à lui que je peux gérer mon chauffage et mon eau chaude depuis mon navigateur internet, mon smartphone, mes assistants vocaux ou même encore via HomeKit.

Les vannes

Ne mettre que le thermostat dans le living aurait un problème, seule la température de cette pièce serait surveillée. Dans notre cas, notre living est plein sud. L’impact est que la température peu monter en hiver grâce à l’angle du soleil. Mais les autres pièces sont plein nord, il peut donc y avoir un différence de température nécessitant de chauffer au moins un peu ces pièces-là.

Dans le monde d’avant, il y avait aussi le soucis de par exemple devoir chauffer la salle de bain seulement lorsqu’on est susceptible de l’utiliser. En général, le matin et le soir. Avec le télétravail bien plus présent, ce n’est plus la salle de bain mais le bureau qui doit être chauffé.

Il y a donc, sur chaque radiateur, une vanne Tado°. Elles permettent de gérer pour chaque pièce le chauffage. Elles remontent automatiquement la température et l’humidité. Elles sont également reliées au bridge internet. Grâce à cela, je peux dire d’allumer par exemple le matin la salle de bain, la journée le bureau, le midi le living, l’après midi le bureau et le soir living et salle de bain.

Bien sûr, “allumer” et “éteindre” constamment n’est pas toujours idéal. Il peut être moins énergivore de maintenir une température que de laisser descendre et remonter. C’est, malheureusement, un calcul pas toujours évident à faire.

Pour ma part j’ai recherché la température que j’appellerai “température d’équilibre”. C’est à dire qu’en cas de conditions d’hiver normal (Genre entre 0 et 5° à l’extérieur), ça ne descend pas en dessous de 18. J’ai donc mis 18° dans les pièces quand je n’utilise pas. En cas d’hiver froid, ça va légèrement chauffer en journée. Et quand j’ai réellement besoin de la pièce, je monte à 20,5. Dans le living, si je chauffe le midi, souvent, le soir j’ai à peine perdu 0,5°.

L’intelligence

Tado° offre une gestion automatique de certaines règles. Malheureusement, cela passe par un abonnement payant nommé “auto-assist”. Le prix reste modeste d’après les gains que cela permet d’après moi. 24,99€ (ou 2,99€ par mois).

La première possibilité est de gérer le chauffage grâce à la géolocalisation. Chaque membre du foyer doit alors être pourvu d’un smartphone et posséder l’application Tado° qui tourne en tâche de fond. Cela permettra de savoir si on est à la maison ou si on est absent mais, mieux encore, de faire le calcul de la distance. En suivant les règles, on pourra régler Tado afin de privilégier le confort, les économies ou encore un mix des deux. Ici, j’ai choisi le mix des deux.
Ce système me permet une chose toute simple, je mets par exemple le chauffage toute la journée le weekend dans le living. Et cela coupe le chauffage si on est absent.

Autre possibilité de l’abonnement, c’est un mécanisme permettant de détecter qu’une fenêtre est ouverte. Ce système se base sur un changement “brusque” de la température ou d’humidité. Cela coupe dès lors le chauffage pour 15 minutes.
Une des remarques négatives que je peux avoir sur les Tado°, c’est avec ce système. En effet si vous avez une salle de bain qui chauffe bien lors de votre douche, la simple ouverture de la porte va enclencher le système. Autre souci, si votre fenêtre reste ouverte plus longtemps que 15 minutes, le chauffage s’enclenche à nouveau Je l’ai donc désactivé dans certaines pièces pour éviter ce souci. (Je passe par un autre système pour le gérer)

Mon retour d’expérience

Après un premier hiver et différentes adaptations, j’ai maintenant un système pleinement configuré. Il s’adapte parfaitement à notre vie sans devoir y faire attention. D’ailleurs, quand je vois mes chiffres de consommation de gaz et le confort que j’ai, j’en suis très content.

Le système tient également compte de la météo générale concernant l’adresse que l’on a configurée. Cette prise en compte de la météo permet dans certaines conditions de légèrement moins chauffer une pièce si la chaleur naturelle permettra d’atteindre la température souhaitée.

La gestion du chauffage à l’aide du système Tado° est limitée dans certains cas. Pour être plus précis, certaines contraintes qu’elles soient logicielles ou matérielles empêchent d’avoir la solution idéale.
Par exemple, auto-assist permet de gérer, si on est présent ou pas. Mais absolument pas si on programme le chauffage dans le living et le bureau alors qu’on est que dans une des deux pièces. Je vais donc utiliser d’autres capteur et diminue la température de 1° dans la pièce si on est pas présent.
Autre point avec la fenêtre, je vais utiliser des capteurs de fenêtre pour savoir si je dois couper le chauffage et ainsi le couper le temps complet de l’ouverture de la fenêtre. Que cela soit 2 minutes ou 2 heures.

Catégories : Expérience client

Jonathan Estevez

J’aime les nouvelles technologies, au point d’avoir fait de ma passion mon métier en étant « System Administrator ». Ma vie en Hastag ? #Geek #ICT #Telecom #Mobile #Smartphone #4G #Android #iOS #Windows #MacOS #Belgium #Brussels

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :