Améliorer son wifi

Publié par Jonathan Estevez le

Après mon article « Ce qui influence la vitesse d’une connexion internet », je vais vous parler des solutions pour améliorer votre wifi. Autant vous le dire directement, il existe autant de solutions que de marques.

Pourquoi améliorer son wifi ?

Beaucoup de personnes utilisent le wifi au quotidien une fois chez eux, que ce soit via un ordinateur, un smartphone, une tablette, une Apple TV, un Chromecast ou tout autre système multimédia comme Sonos, sans oublier les objets connectés. Or les usages sont de plus en plus gourmands en termes de bande passante. Si les connexions internet augmentent progressivement, le wifi n’évolue pas forcément à la même vitesse. Les raisons peuvent être que les utilisateurs continuent d’utiliser le modem fourni par les opérateurs et qui utilisent des technologies et donc des vitesses bien en deçà de ce que proposent les accès internet. Mais cela peut être aussi une zone de couverture trop vaste pour une seule antenne ou encore un bâtiment avec des zones empêchant le signal de se propager correctement.

Les différents modems de nos opérateurs

La b-box 2 de Proximus (Belgacom) est pourvue d’une puce wifi avec la norme 802.11g. De quoi offrir du 54 Mbit/s. Ce débit est non seulement théorique mais il sera aussi global. C’est à dire partagé entre tous les équipements. En pratique, le débit partagé se situera plus proche des 25 Mbit/s.
La b-box 3, toujours de Proximus, dans sa première version utilise du 802.11n. Cette norme permet d’atteindre un débit de 450 Mbit/s en théorie. En pratique on se situera dans de bonnes conditions à du 200 Mbit/s. Comme toujours en wifi, ce débit sera partagé mais aussi et surtout proche du modem. S’éloigner diminuera encore plus la vitesse.
Pour les b-box 3 plus récente, les versions 3v+, les modems Voo technicolor ou encore le modem Compal d’Orange sont pourvus de la norme 802.11ac. De quoi atteindre un débit théorique de l’ordre des 1300 Mbit/s. Une version plus récente parle même de 1733 Mbit/s. Mais à vérifier si un des équipements en est pourvu. Ce qui n’est probablement pas le cas. Pour voir ce qui peut être fait pour améliorer son wifi, il faut d’abord identifier le matériel que vous utilisez. S’il est ancien, prendre contact avec l’opérateur pour voir si un échange est possible afin de profiter d’un Wifi plus récent et donc potentiellement plus rapide. L’échange peut être gratuit ou payant suivant le modèle que vous avez et l’opérateur. La seconde étape sera de vérifier que le placement du modem permet de bien couvrir en signal wifi. Pour illustrer ce propos, prenons l’exemple d’une lampe, vous n’allez pas la mettre dans le meuble dans le coin de la cave pour éclairer votre salon. Il en va de même pour le wifi. Dans la mesure du possible, placez le modem dans la zone où vous êtes le plus susceptible de l’utiliser tout en offrant une zone dégagée autour. Et pourquoi pas un hall d’escalier ? De quoi offrir un signal directement dans une zone ouverte.

La solution externe

Si vous disposez déjà du modèle le plus récent ou si vous souhaitez justement ne plus dépendre du wifi du modem de votre opérateur, la solution sera par l’utilisation de système wifi pouvant offrir de la vitesse et/ou de la couverture. Dans la suite de l’article, je vous présenterai les différentes solutions possibles, que ce soit pour assouvir votre curiosité, ou justement pour vous donner des idées de solutions. N’hésitez pas à en parler en commentaires de cet article.

Les répéteurs Wifi

La première solution, c’est d’utiliser des répéteurs de réseau Wifi. On en retrouve de toutes sortes « Repeater », « Extender » ou « Booster ». Le principe est chaque fois le même: capter le signal wifi venant du modem et le répéter le même signal. De nos jours, ce genre de boitiers est une grosse prise électrique que l’on place un peu n’importe où. Si cela est encore assez facile à installer, le fonctionnement fait qu’on aura au mieux une meilleure couverture mais aussi un débit qui risque de rester assez faible. À moins de le placer pas trop loin du modem, ce qui limite d’autant l’augmentation possible de la couverture. Les différents modèles ont d’ailleurs des ports Ethernet. De quoi offrir une connexion par câble à des équipements ne disposant que d’une connectique RJ45 à proximité des répéteurs.

Le Wifi avec du CPL

Comme seconde solution, on pensera au point d’accès Wifi avec du CPL. Le principe est assez simple: placer une seconde antenne wifi mais en faisant passer le « réseau » par les câbles électriques. Les différents opérateurs internet belges proposent leur kit de CPL avec wifi. Les kits mis à disposition par les opérateurs fonctionnent de façon générale de la même manière. Le processus d’installation copiera les paramètres réseaux wifi du modem. La liaison se faisant par le réseau électrique, il peut être mis à plus longue distance. De quoi offrir le wifi dans deux zones d’une habitation sans besoin d’avoir une zone de chevauchement. Je vous propose la lecture de mon article « Le wifi extender de Proximus » pour tous les détails. Bien sûr, cela est le fonctionnement par défaut et il est possible de changer la configuration du wifi des kits CPL pour avoir par exemple un autre nom voire être totalement indépendant du wifi du modem. Par exemple, si le modem est dans une cave, le kit CPL Wifi pourra venir offrir du wifi dans la partie habitation. Malheureusement, utiliser ce genre de kit se verra limité à une double contrainte, d’abord la vitesse de communication via le réseau électrique et ensuite la partie wifi à proprement parlé. Cette solution sera à nouveau plus à privilégier pour augmenter la couverture sans pour autant avoir forcément une augmentation de vitesse. Comme toujours, chaque cas étant différent, seul un test en situation réelle pourra dire si cela permet un réel mieux.

La borne Wifi externe

Autre solution parfois mise en avant, c’est l’utilisation d’un périphérique spécialisé dans le wifi. Le principe ici sera assez simple. On désactivera la partie wifi du modem des opérateurs,et ce rôle sera repris par un autre équipement qui sera en charge du wifi. Des modèles haut de gamme avec des antennes externes. Cela peut être une solution intéressante dans certains cas. Cela permettra une meilleure couverture et un meilleur débit. Il faut être toutefois conscient que ce n’est pas une solution miracle. Le gain pourra varier grandement d’un lieu à un autre. Et pour certains matériaux pouvant être problématiques pour les ondes sans fil, changer le système wifi pourra n’avoir, au final, que peu d’effets. Toutefois, avoir un équipement dédié connecté par câble réseau au modem pourra permettre tout simplement un meilleur placement des antennes et donc mieux couvrir l’habitation.

Les bornes Wifi par câble

La différence avec les bornes de la partie précédente est assez faible. Ici, le principe sera d’avoir plusieurs bornes wifi fonctionnant comme une seule antenne. Elles seront alors connectées entre elles par câble, de quoi permettre un débit en général en Gbit/s. Ce système sera probablement l’un des plus performants mais aussi le plus contraignant. Il faudra mettre des câbles réseau où une antenne wifi sera nécessaire, le tout connecté au modem. Que ce soit en direct au modem ou via un élément supplémentaire qu’est un switch. Il existe différents modèles: ceux fonctionnant avec le réseau d’un côté et une prise de l’autre ou probablement le plus répandu de nos jours, l’électricité qui arrive par le câble réseau. Il faudra alors disposer d’un switch spécial permettant l’alimentation électrique ou utiliser un petit boitier intermédiaire qui se chargera de ce rôle. Autre différence sera que certains modèles nécessitent uniquement les bornes wifi, d’autres par contre auront besoin d’une sorte de serveur afin de gérer les bornes. Pour vous donner une idée, c’est le genre de système utilisé dans les entreprises ou dans les lieux publics. Ce système nécessitera si pas un professionnel de l’informatique, une personne sachant très bien se débrouiller avec ce genre d’équipements.

Les bornes Wifi en maille

La dernière solution est probablement la version grand public des multiples bornes wifi. Le principe sera assez similaire: plusieurs bornes wifi se comportant comme une seule. Avec la différence d’être connectée entre elles par wifi. L’installation s’en voit grandement simplifiée. Seule une prise électrique sera utile. Mieux encore, la majorité des bornes étant pourvue de prises RJ45, chaque borne pourra agir comme relai vers des équipements n’ayant que des connexions par câble. Ici aussi, on retrouve 2 catégories de bornes Wifi en maille: celles utilisant le réseau wifi auquel vous vous connectez pour communiquer entre elles telles que les Google Wifi. La seconde catégorie, dont font partie les Orbi, utilise un réseau wifi dédié pour communiquer entre les différentes bornes. Cette dernière aura comme avantage d’avoir un débit supérieur offert aux équipements connectés à une antenne. Ce genre de systèmes a l’avantage de pouvoir s’agrandir avec une limite à vérifier par système. On peut ainsi commencer avec une borne et en ajouter par la suite en fonction des besoins.

Jonathan Estevez

J’aime les nouvelles technologies, au point d’avoir fait de ma passion mon métier en étant « System Administrator ». Ma vie en Hastag ? #Geek #ICT #Telecom #Mobile #Smartphone #4G #Android #iOS #Windows #MacOS #Belgium #Brussels

2 commentaires

Bestdm · 03/09/2018 à 19:02

Et pourquoi vous ne parlez pas du modem chez Telesat ???

    Jonathan Estevez · 04/09/2018 à 19:31

    Je ne cite que l’exemple des plus gros et des plus rependu. Pour Télésat il faudrait alors parler de edpnet vu que c’est eux qui fournissent la partie internet. Malheureusement il ne propose pas de kit d’améliorations et utilise des modems moins « propriétaire » aussi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :