L’avis d’un Bruxellois parmi tant d’autres : Un centre-ville qui se meurt

Depuis des mois, Bruxelles se déchire sur la raison du délaissement par les gens du centre-ville. Les raisons sont bien sûr multiples. La mise en piétonnier des boulevards du centre, problèmes avec certains tunnels, le lockdown de novembre ainsi que les attentats sont des raisons multiples qui peuvent expliquer ce problème. Sans oublier des effets plus indirects que sont tout simplement la fermeture ou le fonctionnement limité de l’aéroport de Bruxelles national ainsi que le Belgium bashing.

En tant que Bruxellois, j’ai bien sûr un avis sur la question, tous ont probablement un effet sur la fréquentation du centre-ville, souvent négatif malheureusement. Peut-être que certains peuvent avoir un effet plus positif, mais qui est malheureusement plus difficilement mesurable.

MontgomeryPour avoir un avis, qu’il soit objectif ou subjectif, le mieux est de partir d’informations concrètes que sont par exemple différentes dates des événements ayant eu ou pu avoir une influence :

  • 29 juin 2015, lancement officiel du piétonnier dans le centre de Bruxelles
  • 21 novembre 2015, une semaine après les attentats de Paris, Bruxelles vit un lockdown du samedi 21 jusqu’au jeudi 26 novembre. Fermeture d’abord complète puis partielle d’un grand nombre de magasins, d’écoles, du métro bruxellois ainsi que l’annulation d’événements.
  • 12 janvier 2016, fermeture en premier lieu pour quelques jours puis de façon plus longue du tunnel Stéphanie.
  • 24 février 2016, le tunnel Montgomery sur la grande ceinture est fermé totalement à la circulation. Il est certes plus éloigné du centre, mais il est aussi un axe important de la capitale. Ce qui a des implications dans la région entière.
  • 22 mars 2016, triste jour pour notre pays où deux attentats auront un impact humain important mais aussi un impact sur l’image du pays et sur la sécurité dans celui-ci. Depuis cette date, le métro aura circulé partiellement au début, mais surtout un aéroport fut fermé pendant plus d’une semaine et qui fonctionne en mode dégradé depuis.

Tout cela n’aide en rien la situation de Bruxelles. Et il sera objectivement assez dur de dire l’impact de chacun de façon réelle. Sans oublier l’impact d’une météo difficile qui malgré qu’elle soit connue en Belgique a toujours eu des impacts.

Mais est-ce bien les seules raisons ? Il suffit de lire la presse pour se rendre compte que beaucoup de villes, en tout cas côté francophone, subissent le même délaissement de leurs centres-ville. Moins accessibles, des parkings ayant des points négatifs comme leur accessibilité, leur proximité ou leurs tarifs. Sans oublier l’effet de la boucle où moins de clients veux dire des magasins qui ferment et donc des clients encore en moins…

Si on regarde Bruxelles, le temps nécessaire pour aller au centre est de plus en plus long dès qu’on n’a pas d’accès faciles via une simple liaison que ce soit en voiture ou en transports en commun. À cela aussi s’ajoute un choix d’activités qui ne se diversifient plus forcément d’autres endroits que ce soit des magasins, de l’Horeca ou des loisirs. Il y a certes des particularités, mais pour y venir que de temps en temps.

Pour l’instant dans les débats, les seuls points qui sont discutés sont soit le piétonnier qui est mauvais ou alors les parkings qui, pour résumer, ne sont pas fléchés. Malheureusement je n’en vois jamais parler sur l’attractivité du centre-ville et sur les pépites qui s’y trouvent.
Le piétonnier est malheureusement dans un format qui, comme le disait un chroniquer à la TV ce dimanche, se limite plus à deux barrières Nadar et des planches de bois. Mais si une rénovation a lieu comme j’ai eu la chance de voir dans certaines villes de France où même les transports en commun sont pris en compte avec des lignes de tram bien visibles ainsi que des lignes de bus de plus petit format voire électriques, un grand pas sera déjà fait.

En tout cas, j’attends de voir. Mais pas sûr que les commerçants voire les riverains vont, eux, pouvoir attendre jusque-là.

Botanique


3 Comments

  • Jessica Dussart

    Jessica Dussart

    01/05/2016

    :’-(

    Reply
  • Jessica Dussart

    Jessica Dussart

    01/05/2016

    peut être aussi la faute aux médias qui, à force d’avoir intensifié les choses via leurs articles, ont apeurés les gens encore +…

    Reply
  • VO Stfr

    VO Stfr

    01/05/2016

    Pour moi, ce que tu dis est vrai. Les differents evenements ont produit la situation actuelle. Sauf que dans un centre ville historique et densément peuplé. Il est impossible de se renouveler au risque de perdre le cote historique. De plus le probleme n est pas le pietonnier en lui meme mais plutot la facon de le mettre en place et de bloquer toute la zone sans communiquer. Pour des travaux d une telle ampleur, ils auraient du faire section par section.

    Reply

Laisser un commentaire