Et si Microsoft était juste fidèle à elle même ?

Le logo de Microsoft depuis Septembre 2012Voici trois semaines, j’inaugurais une nouvelle catégorie sur mon blog intitulé « L’avis du vendredi ». Le but ? donner un avis totalement subjectif sur un sujet auxquelles j’ai pensé la semaine précédente. En regardant l’historique des versions de Windows sur PC et sur téléphones/smartphone, m’est venu une constatation, et si Microsoft était juste fidèle à lui même dans sa présentation de Windows.

Mais en quoi Microsoft est-elle fidèle à elle même ?

Au début, Microsoft réalisait des systèmes d’exploitation pour ordinateurs personnels à évoluer par la suite pour en faire pour serveurs également. La partie que j’intègre dans ma réflexion va des débuts de Windows jusqu’à nos jours.

Mais dès 1996, Microsoft se lance doucement dans l’univers du mobile avec Windows CE. Jusqu’à la sortie de Windows Phone, la version mobile était certes une plateforme différente de celles des ordinateurs personnels. Mais à priori, le but était d’avoir un univers très proche pour son utilisation. On retiendra l’utilisation du célèbre menu démarrer, la disponibilité d’un grand nombre d’applications avec le même nom, un aspect fort ayant des traits de Windows 3.1.

La première façon de faire était donc de lié, les plateformes fixes et mobiles, en se basant sur le fixe comme point commun.

Mais avec la sortie de Windows, Phone a été un basculement pour Microsoft. Ainsi la base est passée sur le mobile que Microsoft essaye de transposer au mieux sur le fixe. La sortie du tactile et surtout des tablettes n’y est pas étrangère.

Windows 8 et Windows Phone 8 a clairement été la version qui a fait rejoindre visuellement et en partie techniquement les deux plateformes. L’interface Modern UI qui remplace le menu démarré, avec les tuiles, le système d’accès aux paramètres ou les options supplémentaires. Toutefois la version pour ordinateur et tablette garde un héritage de l’ancien bureau.

Dans quel but ?

Microsoft a probablement comme but de permettre à un utilisateur lambda de facilement passer d’une plateforme à l’autre. Ce qui est un avantage, mais aussi un inconvénient. Les choix pris sont malheureusement un peu limites et brident un peu l’utilisateur. Toutefois, l’utilisation de logiciel commun avec une interface commune est clairement le plus gros avantage. Le plus dur restant de séduire les utilisateurs de par les matériels offerts, mais aussi les applications disponibles pour les différentes plateformes.

En quoi sont-ils différents d’Apple ?

Apple pour sa part a clairement deux plateformes, un mobile avec iOS et une fixe avec Mac OS X.
Si le système est différent, il y a toutefois une partie qui est commune, avec une certaine philosophie commune et la récupération d’éléments d’iOS dans Mac OS X. Mais ils y vont clairement plus doucement que Microsoft sans réel but d’uniformiser à court terme les deux.

Au final

Microsoft a certes changé de source en inversant tout. Mais la philosophie semble rester la même. Avoir une base la plus commune possible afin de ne pas trop déstabiliser les gens. Pourtant, avec le recul, chaque mise à jour de Windows, d’Office ou toute autre application perturbe déjà les utilisateurs alors que peu de choses changent. Un changement aussi important que Windows 8 et son harmonisation avec Windows Phone peut-être aussi bien une bonne qu’une mauvaise chose.

Mais au final, pourquoi Microsoft changerait-elle la philosophie qui a fait son succès de par le passé ?


Laisser un commentaire