Belgacom VDSL : les limites de la technique

Logo BelgacomLe samedi 4 mai 2013, je constate dans l’interface de ma b-box2 que la synchronisation de ma ligne est de 30 Mb/s et plus 50 Mb/s comme depuis décembre 2012.

Belgacom30

Je prends donc contact le lundi 6 mai avec Belgacom, qui après vérification m’annonce qu’il n’y a aucun problème sur ma ligne, aucune déconnexion, aucun problème constaté. Cela fait dire à la personne qu’il doit s’agir d’un problème à un petit défaut constaté lors de la vérification de la ligne par le robot. Cela devrait revenir à la normale après quelques jours.

Le 14 mai toujours aucun changement. Je prends donc contact avec Belgacom_eva sur Twitter.

La réponse obtenue par message privé est simple, le changement peut subvenir du jour au lendemain en fonction des tests de lignes. Cette mise à jour peut par contre me faire revenir à nouveau à 30 Mb/s si les interactions entre les lignes posent problème.

Pourtant, depuis environ le 6 novembre j’étais à 40Mbps

Et depuis environ le 29 décembre à 50Mbps

En fin de compte, je pourrais attendre jusqu’à 9 semaines, si la qualité globale des lignes pose problème. Fonctionner pendant 6 mois à 50Mbps n’est en rien un gage, tout peut changer du jour au lendemain, que ce soit lié à notre propre ligne ou à la ligne d’un voisin qui influence la nôtre.

En attendant, je vais me « contenter » à nouveau de 30 Mb/s avec mes 3 TV en HD. Ce que certains diront qui est pas mal, mais on s’habitue vite à plus.

La morale de l’histoire, si sur papier la technologie permet pas mal de choses, la physique à des effets qui ne sont pas forcément prévisibles aussi précisément. Même si la bande passante est dédiée entre la centrale et le modem de l’utilisateur. L’influence entre utilisateurs est elle réelle.


Laisser un commentaire