Browse Tag

Microsoft

La sécurité des comptes sur internet : validation en deux étapes

Ernest-Regular_il suffit de lire la presse pour se rendre compte du nombre croissant de piratages de sites et de comptes. Si pour la partie piratage de sites les possibilités de protection se limitent à ne pas utiliser un service, en ce qui concerne le piratage de compte par contre, il existe des techniques permettant au moins de limiter ce piratage et surtout l’impact de celui-ci.

La technique va consister à utiliser un système permettant de valider votre identité. Un mot de passe étant trouvable au hasard ou via le phishing. La double vérification se basera sur la génération d’un code à usage unique envoyé par SMS, par mail ou généré par une application sur votre smartphone à l’image des systèmes mis en place par les banques avec leur digipass. Keep Reading

Déployer des imprimantes par GPO – Point and print restrictions

GPO« Point and print restrictions » va vous aider à déployer des imprimantes par Group Policy dans un environnement Windows. Vous devrez pour cela déployer les imprimantes connectées à un serveur d’impression. Celui-ci possédera les pilotes pour les différentes plateformes présents dans le réseau.

Déployer les pilotes impose à l’utilisateur d’accepter l’installation en tant qu’administrateur locale de la machine. Or ce droit n’est en général pas donné à un simple utilisateur. Mais Microsoft a pensé à une solution sécurisée dans les droits permettant tout de même d’installer les pilotes, et cela sans aucune intervention de l’utilisateur.

La solution se trouve dans les Group Policy sous le paramètre « Point and print restrictions ». Cette solution est possible avec les serveurs Windows 2008 à Windows 2012 R2.

Attention, à partir de Windows Vista SP2, c’est le paramètre qui se trouve dans la partie « Computer » est pris en compte. Avant, c’est le paramètre au niveau « User » qui est pris en compte.

Group Policy Management

Rendez-vous dans le gestionnaire de Group Policy. Sélectionnez une GPO ayant une incidence sur les ordinateurs, ou crée une nouvelle.

Group Policy Management

Editer la Group Policy.

Group Policy Mangement Edit

Point and print restrictions

Rendez-vous dans les paramètres permettant la gestion des imprimantes. Cela se trouve dans :
Computer Configuration > Policies > Administrative Template > Printers

Sélectionnez le paramètre « Point and print restrictions » et cliquez deux fois dessus pour l’éditer.

Group Policy Management Editor Point and Print Restrictions

 

Activez le paramètre et remplissez les paramètres en fonction de vos besoins.

Pour ma part, j’ai configuré comme suit :

  • Activer le paramètre « Users can only point and print to these serves »
  • J’ai encodé la liste des serveurs d’impressions à partir duquel j’autorise le téléchargement des pilotes.
  • J’ai désactivé la demande d’élévation de privilège et l’affichage de popup pour une installation transparente.

Point and Print Restrictions

 

Le paramètre est bien actif.

Group Policy Management Editor Point and Print Restrictions Enabled

 

On peut ensuite voir le résumé dans l’onglet « Settings » du gestionnaire de Group Policy.Group Policy Mangement Settings

Aller plus loin avec les GPO

Playstation 4 ou Xbox One ?

PS4-XboxOne

Les deux grosses consoles Next-Gen sont sorties il y a maintenant deux mois. Enfin quand je dis sortie, ce n’est pas tout à fait exact. Si mondialement les deux consoles sont bien présentes, en Belgique c’est une autre histoire. Alors, Playstation 4 ou Xbox One ?

PS4

Si la console de Sony est sortie en Belgique le 29 novembre comme dans les autres pays à travers le monde. Cette PlayStation 4 reste introuvable dans le commerce. Tous les sites de commerces en lignes annoncent des délais pouvant aller jusqu’à 4 mois. Et cela ne risque pas de s’arranger à court terme.
Xbox One
La console de Microsoft à contrario n’est pas encore sortie sur le marché belge. Cette Xbox One n’a pas encore eu droit à une annonce officielle sur sa date de commercialisation dans notre pays. Pourtant elle commence à être facilement trouvable dans les commerces français.

Un choix de disponibilités

Étant du genre « Early adoptée », la question du choix de la console se pose grandement. D’un certain point de vue, que Microsoft n’ait pas jugé utile de le vendre sur le marché belge dès le départ, me déçoit un peu. Et même si les sites de commerces français livrent en Belgique, je n’ai pas envie de moi faire l’effort de me procurer le produit dans un autre produit. Sachant qu’une partie des services ne seront pas accessibles.

Pourtant, cette Xbox One à de bons arguments pour elle. Microsoft a clairement voulu faire une box multimédia complète. Plateforme de jeu, plateforme multimédia et plateforme dédiée à la télévision grâce à l’entrée HDMI.

La PlayStation 4 est elle déjà disponible sur notre marché avec les services déjà lancés. Par contre elle est introuvable dans le commerce que ce soit de rue ou en ligne. Cette console est pourtant sur papier la plus puissante. Elle est aussi la moins chère, même avec la caméra disponible séparément.

Un choix de raison

Toutefois, si l’envie est là, objectivement j’avoue avoir un doute sur la réelle nécessité d’investir si tôt dans une nouvelle console. J’accroche réellement à un voir deux jeux par an (hors jeu Mario sur Wii U). Et le dernier a été Assasin’s Creed 4. N’ayant vu aucun nouveau titre me passionnant vraiment, à part racheter le jeu sur la nouvelle console, seule l’envie de l’avoir reste présente. Sachant qu’en plus les consoles consomment bien plus que les anciennes, remplacer ma PS3 qui fait lecteur par une Next-Gen ne me ferait rien gagnez.

Je crois au final, et en écrivant cet article je m’en suis convaincu, je vais encore attendre avant de réellement craquer pour une nouvelle console. Attendre un titre qui justifiera pleinement cet achat qui est au final quand même assez conséquent.

Et si Microsoft était juste fidèle à elle même ?

Le logo de Microsoft depuis Septembre 2012Voici trois semaines, j’inaugurais une nouvelle catégorie sur mon blog intitulé « L’avis du vendredi ». Le but ? donner un avis totalement subjectif sur un sujet auxquelles j’ai pensé la semaine précédente. En regardant l’historique des versions de Windows sur PC et sur téléphones/smartphone, m’est venu une constatation, et si Microsoft était juste fidèle à lui même dans sa présentation de Windows.

Mais en quoi Microsoft est-elle fidèle à elle même ?

Au début, Microsoft réalisait des systèmes d’exploitation pour ordinateurs personnels à évoluer par la suite pour en faire pour serveurs également. La partie que j’intègre dans ma réflexion va des débuts de Windows jusqu’à nos jours.

Mais dès 1996, Microsoft se lance doucement dans l’univers du mobile avec Windows CE. Jusqu’à la sortie de Windows Phone, la version mobile était certes une plateforme différente de celles des ordinateurs personnels. Mais à priori, le but était d’avoir un univers très proche pour son utilisation. On retiendra l’utilisation du célèbre menu démarrer, la disponibilité d’un grand nombre d’applications avec le même nom, un aspect fort ayant des traits de Windows 3.1.

La première façon de faire était donc de lié, les plateformes fixes et mobiles, en se basant sur le fixe comme point commun.

Mais avec la sortie de Windows, Phone a été un basculement pour Microsoft. Ainsi la base est passée sur le mobile que Microsoft essaye de transposer au mieux sur le fixe. La sortie du tactile et surtout des tablettes n’y est pas étrangère.

Windows 8 et Windows Phone 8 a clairement été la version qui a fait rejoindre visuellement et en partie techniquement les deux plateformes. L’interface Modern UI qui remplace le menu démarré, avec les tuiles, le système d’accès aux paramètres ou les options supplémentaires. Toutefois la version pour ordinateur et tablette garde un héritage de l’ancien bureau.

Dans quel but ?

Microsoft a probablement comme but de permettre à un utilisateur lambda de facilement passer d’une plateforme à l’autre. Ce qui est un avantage, mais aussi un inconvénient. Les choix pris sont malheureusement un peu limites et brident un peu l’utilisateur. Toutefois, l’utilisation de logiciel commun avec une interface commune est clairement le plus gros avantage. Le plus dur restant de séduire les utilisateurs de par les matériels offerts, mais aussi les applications disponibles pour les différentes plateformes.

En quoi sont-ils différents d’Apple ?

Apple pour sa part a clairement deux plateformes, un mobile avec iOS et une fixe avec Mac OS X.
Si le système est différent, il y a toutefois une partie qui est commune, avec une certaine philosophie commune et la récupération d’éléments d’iOS dans Mac OS X. Mais ils y vont clairement plus doucement que Microsoft sans réel but d’uniformiser à court terme les deux.

Au final

Microsoft a certes changé de source en inversant tout. Mais la philosophie semble rester la même. Avoir une base la plus commune possible afin de ne pas trop déstabiliser les gens. Pourtant, avec le recul, chaque mise à jour de Windows, d’Office ou toute autre application perturbe déjà les utilisateurs alors que peu de choses changent. Un changement aussi important que Windows 8 et son harmonisation avec Windows Phone peut-être aussi bien une bonne qu’une mauvaise chose.

Mais au final, pourquoi Microsoft changerait-elle la philosophie qui a fait son succès de par le passé ?