Installation d’un site d’antennes temporaire pour Orange

Ce 27 juin 2017, j’ai été invité par Orange afin de voir l’installation d’un site d’antennes temporaires pour Couleur Café dans le parc d’Osseghem au pied de l’Atomium.

Le travail en amont

L’installation d’un site temporaire pour un évènement se prépare de longs mois à l’avance. Chez Orange, la fin des festivals d’une année annonce la préparation des ceux pour l’année suivante. Particularité de cette année pour Couleur Café, le festival a déménagé de Tour et Taxi pour le parc d’Osseghem, de quoi revoir la couverture et la capacité nécessaires.

Il faut savoir aussi qu’un travail est nécessaire afin de trouver un endroit propice pour l’installation de site temporaire. En effet, ceux-ci prennent de la place qu’il faut des fois enlever à la capacité du site où a lieu l’évènement. Heureusement, cela n’est pas toujours le cas, soit grâce à de grandes étendues, soit via l’installation des antennes en dehors des zones de l’évènement.

Vu la configuration des lieux, les 30 000 visiteurs annoncés par jour, la capacité et la couverture des sites existants, le choix a été fait par les équipes techniques d’Orange d’installer 2 sites temporaires avec chacun une haute capacité. Le premier site se situera en dehors de la zone d’évènements, le second sera, lui, complètement intégré à la zone d’évènement proche de la scène principale.

L’installation

Il existe plusieurs systèmes permettant l’installation d’antennes temporaires. Des remorques avec un mât pouvant aller pour les plus grands jusque 35 m, des containers où on installe les antennes sur le toit ou l’adaptation des sites existants.

L’installation d’un site temporaire pour la partie visible prend une demi-journée. Il faut en effet installer ce qui soutiendra les antennes (remorques, containers…), installer correctement les antennes, connecter les différents câbles et, le plus important, la connexion avec le cœur du réseau de l’opérateur.

La connexion au cœur du réseau n’est possible, vu les capacités nécessaires, que de deux façons : à l’aide d’une fibre optique quand c’est possible ou via un faisceau hertzien. Pour le festival couleur café, 2 sites vont être installés, l’un aura un faisceau hertzien, l’autre aura de la fibre optique.

L’antenne du faisceau hertzien avant sont installation sur le mât
Réglage du faisceau hertzien (1)
Réglage du faisceau hertzien (2)

Les BTS

Le premier se trouve au pied de l’Atomium et sera lié au cœur du réseau d’Orange via un faisceau hertzien jusqu’à Madou où il passera ensuite par la fibre. Un petit travail est donc nécessaire une fois le mât en place afin d’installer l’antenne du faisceau et bien l’orienter. Lors de la mise en place, un test de 12 h est lancé sur le lien afin de vérifier la bonne qualité de celui-ci. Si celui-ci est assez bon, un nouveau logiciel est installé et le lien ainsi que le site est mis en service.
Ce site aura « 3 antennes », 2 simples ayant des fréquences 1800 (2G et 4G), 2100 (3G) et 2600 MHz (4G). Mais aussi « 1 antenne » (le panneau) comportant en réalité 5 antennes. Si une antenne normale va couvrir environ 120 °, cette antenne « panneau » permettra pour la même zone d’avoir jusqu’à 5 fois la capacité. Pour ce site spécifique, seules 4 antennes vont être utilisées.

La remorque en cours de « montage »
Les baies pour la partie radio. C’est d’ici que part et est reçu le signal qui sera émis et reçu par les antennes
La baie pour la connexion au cœur du réseau d’Orange
Les câbles venant de la baie et allant sur le câble qui monte à une des antennes.
Les différentes antennes une fois tout installé.

Le second site se situe au coin de l’Avenue de Madrid et de l’Avenue du Comte Moens de Fernig. Celui-ci sera pour sa part connecté directement par fibre optique. Ce qui est directement plus facile.
Au niveau antenne, c’est bien plus simple aussi, le site est pourvu d’une antenne « panneau » embarquant aussi 5 antennes. De quoi offrir de la capacité grâce aux fréquences 1800 (2G et 4G), 2100 (3G) et 2600 MHz (4G).

A gauche le panneau comportant 5 antennes. A droite une antenne normale mais qui ne sera pas utilisée ici.
Les containers comportant les installations techniques et sur le toit les antennes du site 2 d’Orange.
Les multiplexeurs : chaque antenne enverra le signal sur différentes fréquences. Pour éviter d’avoir une paires de câbles par fréquences, les signaux sont combinés pour ne plus avoir qu’une paire de câble.

 

Vous l’aurez aussi remarqué, les fréquences utilisées sont au-dessus du GHz, de quoi offrir beaucoup plus de capacités qu’une fréquence en dessous. Cela se fait ici en réduisant la portée de l’antenne. Heureusement, ce n’est pas le but premier vu la « faible » zone de couverture. Autre bon point, l’utilisation de 2 fréquences 4G activera aussi la 4G+.

La mise en service

Une fois les installations des sites conformes, ceux-ci se voient mis en service via leur intégration au réseau. Cela passe par un travail dans les différents éléments où le site doit être crée et/ou les sites voisins doivent être correctement configurés afin de permettre un basculement sur un autre site lorsque l’utilisateur change de lieu. Personne ne voudrait avoir sa communication coupée ou son Facebook live interrompu parce qu’on quitte une antenne temporaire vers le réseau normal. Ainsi si l’installation est temporaire, la configuration dans le réseau est comme si c’était un site d’antennes normal.

Le site 1 en version finale.

Une fois le site en service, celui-ci n’attendra plus que les festivaliers du 30 juin au 2 juillet 2017.


4 Comments

  • tilto

    28/06/2017

    Merci , j’aime bien les cas concrets … le comment ça marche. Chaque opérateur y va de son site, ou isl mutualisent l’équipement temporaire ?

    Reply
  • Laurent

    29/06/2017

    Reste à filmer les concerts en Facebook live ou Périscope pour ceux qui ne pourront pas s’y rendre 🙂

    Reply
  • e-Jim

    29/06/2017

    Très intéressant à voir (et impressionnant, au final, de ce dire qu’en une demi journée ou a deux nouvelles antennes en production).

    Reply

Laisser un commentaire