Browse Month

avril 2009

The system administrator has set policies to prevent this installation

VmwareIl me restait une machine avec un VMWare Server 1.x dans notre environement. J’ai donc décidé de le mettre à jour vers la version 2. Mais voilà, je recevais le message : « the system administrator has set policies to prevent this installation ».

Hors, il n’y a aucune restriction d’en notre domaine. En est pour preuve que j’ai pu l’installer sur d’autre système sans problème.
Celà concernait un Windows 2003 SP2.

Après quelque recherche, je trouve une référence à une mauvaise installation/configuration/reconnaisance de Windows Installer.

La solution ?

Lancer l’invité de commande : Executer > cmd
Lancer les commandes : msiexec /unregistred et ensuite un msiexec /regserver

Pas besoin de redemarer la machine, on relance l’installation et celà fonctionne sans problème.

Base data en panne ?!

Depuis ce samedi soir, plus moyen d’utiliser ma connexion Base data sur mon téléphone mobile. J’ai déja eu ce genre de problème, un problème localisé ou temporaire m’a déjà interdit l’accès, un redémarrage ou une attente de quelque minute permet de retrouvé la connexion. Hors ici rien.

Ce matin, idem, cela ne fonctionne pas. Autre problème, le 1913, le numéro ou on envoie le sms de consult ne réponds même pas et surement lié, le site http://www.baseonline.be ne fonctionne pas non plus.

Aurions-nous droit à une panne généralisé du réseau data de base ? peut-être …

UPDATE : revenu à la normale la nuit du dimanche au lundi

Ubuntu 9.04 Netbook Remix et Nokia N79

UbuntuGrand sujet du moments, la sortie de la version 9.04 d’Ubuntu.

Grande nouveautés de cette version, une déclinaison officielle pour Netbook. J’ai actuellement un Acer Aspire One 150. J’avais essayé auparavant avec des version plus ou moins officielle, mais avec chaque fois quelque chose qui ne marchait pas super bien. Ma plus grande intérrogation était le support de mon Nokia N79 pour une connexion internet.

J’avais testé la RC sur clé USB, mais uniquement pour voir s’il tournait parfaitement. Ce qui était le cas, j’ai donc installé sur le disque dur dès sa sortie la version finale. Et ce qu’on peux en dire, c’est que comme d’habitude, le promesses sont tenues, et celà fonctionne parfaitement.

Mieux encore, pour mon N79, il m’a suffit de le branché, un popup c’est ouvert, j’ai choisis mon pays et mon opérateur, et me voilà déja connecté à internet.

Je vous le conseille donc, il est actuellement en multiboot. Mais le design, la légèreté et la facilité va vite faire disparaitre le Windows XP 🙂

Postfix – Spamassassin – load average & spam

PostfixDepuis quelques temps, j’avais remarqué une hausse d’en la réception de spam sur le serveur que je gère.
Heureusement, spamassassin avait assez de règle et de filtre interne ou externe pour bloquer les spams. Malheureusement, vu l’augmentation du spam, les filtres deviennent de plus en plus lourd, mais le nombre de mail aussi.

Le résultat vu une augmentation de la charge du serveur. Le load average fleuretait en moyenne à 2.5 voir 3.

J’ai donc replongé dans la documentation de postfix et de spamassassin. J’ai fini par tomber sur la règle « reject_rbl_client ». Cette règle permet de vérifié si l’adresse ip du serveur qui essaye de m’envoyer un email est blacklisté pour l’envoi de mail. Et là paf eurêka, spamhaus, spamcob etc…. Dire que j’ai déja utilisé cette technique, mais je n’y pensait plus du tout. Mais c’était avec un Qmail à l’époque.

Dans le répertoire de configuration de postfix, /etc/postfix/ sous ubuntu, se trouve un fichier nommé main.cf.
On retrouve le paramètre smtpd_client_restrictions, s’il ne s’y trouve pas, on le rajoute.

J’ai donc rajouté des éléments telles que reject_rbl_client zen.spamhaus.org ou reject_rbl_client bl.spamcop.net.

Le résultat fut sans appel, le load average est en moyenne à 0.22 !

Je me retrouve donc avec un serveur, qui n’accepte plus une bonne partie du spam, ceux qui passe encore sont assez bien filtré et avec un serveur beaucoup moins chargé qu’avant. Le bonheur pour un administrateur 🙂
Comme quoi, les règles les plus simples sont souvent les meilleures !

Un dimanche de … 4…7

Ce ne fut pas mon jour en 47 et 4. Petit flash back :

Début d’après midi, je pars pour ma ballade. Je regarde ou se trouve le prochain 47, ça commence mal il est « Pas localisé ». Bon, direction Peter Benoit pour un passage à la banque. Une fois sortit, le 47 est annoncé dans 13 minutes, soit 10 de retard facilement. Sur ce temps là, je suis à Heembeek environ. Et j’ai bien fait, je prendrais le 4 sans voir aucun 47 passé !

ça commençait bien !

Après, petite ballade, et restaurant.

Je sors du restaurant à 22h du côté de De Brouckère, je regarde pour le 47, 37 minutes 🙁
Bon, direction le quai pour le 4 … ou j’attendrais plus de 20 minutes, preuves en est le passage de 2 Tram 31 …

Le 4 arrive enfin, mais à son aise … au nord, le chauffeur descendra dire 2-3 mots à une personne sur le quai, et à Thomas, il ouvrira la porte à une personne qui court … bien avant le tunnel ou les 33 tournent.

Résultat, 10 minutes en retard à Van Praet, ou un 47 affiche fièrement … 31 minutes. C’est simple, j’aurai le 47 que j’aurai du attendre 37 minutes à De Brouckère.

De Brouckère -> Maison : 1h05 un dimanche soir à 22h.

Et connaissant la STIB, après l’inauguration du terminus Heembeek, il ne faudra pas longtemps pour que le 47 soient intégralement limités là … Petite anecdote, le feu pour la phase spéciale « bus » est enfin en service à Van Praet direction Vilvoorde, dire qu’il fonctionnera peut-être que 3 mois.

Sans oublié que ce 47 est de plus en plus vide, dire qu’il était bien rempli, jusqu’au dernier il y a d’ici quelques années, c’était le bon temps 🙁